Photo illustration

Les producteurs d’Hollywood pourraient s’inspirer de ce qui se passe à Maurice pour leurs prochaines séries noires. En effet, outre une liste de crimes qui s’allonge, les assassinats et les crimes commis cette année — pas moins de 30 depuis janvier à ce jour, soit une moyenne de deux à trois homicides par mois — ont choqué la population. De la maman placée dans une valise débarrassée au Souffleur, au concubin attaché à un arbre et brûlé vif, en passant par la grand-mère poignardée et incendiée dans sa maison par son petit-fils, en 2019 les meurtriers à Maurice rivalisent dans les scénarios les plus atroces. Si les crimes passionnels interpellent, les autres homicides commis contre les voisins ou autres sans domicile fixe choquent et ceux commis contre les parents et grands-parents laissent place à nombre d’interrogations face à une société en pleine décadence morale. Retour sur ces atrocités qui ont marqué 2019.

Drames passionnels

Février

David William, 30 ans. Mortellement poignardé à Bramsthan par Dario Marcus Calou, l’ex-époux de sa concubine. L’accusé avait été aperçu très tôt dans le village sur une moto et avait pris en filature David William avec un couteau à la main. Après avoir commis son crime, Dario Marcus Calou a téléphoné à son ex-épouse pour lui dire d’aller chercher le cadavre de son amant dans une ruelle.

Août

Chancella Perrine, 22 ans. Poignardée par son ex-concubin Jean-Maurice Collet devant ses trois enfants et sa mère à Citron-Donis, Rodrigues. La scène s’est déroulée devant les enfants du couple qui venaient de sortir de l’école. Le suspect, de nature violente, avait du mal à digérer la rupture d’avec sa compagne. Il s’était caché dans un buisson non loin de la maison familiale avant de surprendre Chancella Perrine. Après son acte, Jean-Maurice Collet a pris la fuite. En cavale pendant trois mois, il a été finalement arrêté en novembre dernier.

Septembre

Le corps de Stéphanie Catherine Menes, 32 ans, a été retrouvé dans sa maison. Elle gisait sur le sol avec les deux mains attachées avec un bout de tissu à sa poitrine et les pieds noués avec des lacets. La trentenaire avait aussi des ecchymoses sur tout le corps. A son arrivée sur les lieux, la police a dû fermer une bonbonne de gaz ouverte qui se trouvait à côté de la victime et a ouvert toutes les fenêtres pour aérer la pièce. Elle soupçonne que le meurtrier, son époux Steeve Alex Menes, 50 ans, qui a appelé la soeur de Stephanie Menes pour lui confié son acte par la suite, a voulu mettre le feu à la maison après avoir tué la jeune femme. S’il s’est enfui après le drame, Steve Menes s’est par la suite donné la mort par pendaison. Son corps a été découvert sur un terrain en friche à Grand-Gaube.

Shabneez Mohamud, 35 ans. Etranglée par son mari, Naseerudhin Mohamed, à Bel-Air, devant ses deux enfants. Une énième dispute qui a dégénéré, le suspect reprochant à son épouse de lui être infidèle. Naseerudhin Mohamed a d’abord giflé son épouse et lorsque cette dernière a fait de la résistance, il l’a agrippée au cou pour l’étrangler. Ses deux fils ont vainement essayé d’intervenir et à la demande de leur mère ils se sont rendus au poste de police pour solliciter de l’aide. Cependant, les policiers ont mis plus d’une heure pour se déplacer. Entre-temps, Shabneez Mohamed était déjà morte. Son meurtrier a ensuite appelé son frère pour avouer son crime et a pris la fuite. Il a été, avec la collaboration de son frère, appréhendé.

Octobre

Le corps en décomposition de Lorenza René, 21 ans, est retrouvé trois jours après son décès. Elle était ligotée dans un sac-poubelle dans sa salle de bain à Cité Hibiscus, Flacq. Son concubin, Patrice Rita est arrêté. Il soupçonnait sa compagne d’entretenir d’autres relations avec d’autres hommes. S’il est passé aux aveux dans un premier temps, indiquant l’avoir frappée de plusieurs coups de poing, il est ensuite revenu sur ses aveux accusant Nadeem Sewhan, à qui il avait vendu Lorenza pour Rs 1000 en échange de ses faveurs sexuelles.

Novembre

Ganeshwaree Buleeram, 24 ans. Drame à Camp-de-Masque. La jeune dame poignardée par son ex-mari Mamode Nubeebuccus. Séparé de son épouse, il l’a proposée de la raccompagner chez elle un après-midi après les heures de travail. Il lui aurait assené 22 coups de couteau aux abords d’un champ de cannes et devait prétexter un accident de la route. Les traces de blessures ont vite mis la puce à l’oreille des policiers qui l’ont arrêté.

Meurtres commis par des femmes

Avril

Stephan Appadoo, 27 ans, poignardé par son épouse Jennifer devant leurs trois enfants, une fille de 12 ans et des jumelles de 11 ans, à Batimarais. Le couple revenait d’une sortie à la plage et vidait quelques verres alors que les enfants étaient au lit. Une demande d’argent de Jennifer à son mari aurait provoqué une dispute entre les deux et se faisant tabasser, Jennifer Appadoo s’est saisie d’un couteau de cuisine et lui a assené plusieurs coups à l’abdomen. Après l’acte, elle s’est rendue chez un proche pour relater ce qui s’est passé, plaidant la légitime défense.

Décembre

Le corps de France Yvon Vellien, 39 ans, a été retrouvé brûlé vif par son fils adoptif Jordan Gujadhur aidé par sa concubine Catherine Antoine, à Sable-Noir. Cela à la suite d’une dispute entre Yvon Vellien et Catherine Antoine, soupçonnée par la victime d’entretenir une relation amoureuse avec Jordan Gujadhur. Une dispute s’en est suivi avec Jordan Gujadhur et sous les coups France Yvon Vellien s’est écroulé. Ses agresseurs l’ont enroulé dans un matelas et l’ont transporté dans un véhicule à la plage de Sable-Noir. Réalisant qu’il était encore en vie, ils ont attaché le matelas à un arbre et y ont mis le feu avant de quitter les lieux.

Darmanand Halkaree, 40 ans, tué au sabre à Rivière-des-Anguilles après une soirée de beuverie. Après l’arrestation de son épouse, le beau-frère et la belle-soeur de la victime également arrêtés.

Parricides

Mai

Le caporal Lindsay Lapeyre, 64 ans, ex-garde du corps de Raj Dayal, tué de plusieurs coups de marteau à Flic-en-Flac par son fils Louis Christophe Ernest, 22 ans. En toile de fond, une dispute pour une affaire de drogue synthétique. Son père l’aurait pris en flagrant délit fumant un joint et a menacé de le livrer à la police. Une vive altercation a eu lieu entre père et fils, durant laquelle Louis Christophe Ernest s’est saisi d’un marteau pour assener plusieurs coups à son père, notamment à la tête. Lindsay Lapereyre à terre, il a par la suite été poignardé de deux coups de couteau. Après son délit, son fils s’est engouffré dans la fourgonnette du caporal pour se rendre à Grand-Bassin où il a heurté de plein fouet une porte d’entrée et une statuette. Il a ensuite été arrêté par une patrouille policière qui a découvert le crime précédemment commis.

Septembre

Christian Lisette, 51 ans, tué à Rose-Belle. Il a succombé sous les quatre coups de couteau assené par son fils Guyonne Kevin Pascal, âgé de 22 ans… Un désaccord du père sur le mode de vie du jeune homme qui aurait tourné au drame. Après son acte, le meurtrier s’est présenté au poste de police pour tout avouer.

Hiteshwar Domun, 44 ans, tué à Lallmatie, après une beuverie par son fils Krishnaveer Domun, 22 ans. Le jeune homme, qui était en liberté conditionnelle pour agression sexuelle, déplore la violence du père et plaide la légitime défense. Le drame s’est déroulé après une partie de beuverie où, après une énième dispute, le quadragénaire a voulu le frapper.

Octobre

Nazmah Rummun, 64 ans, portée manquante et retrouvée deux jours après, découpée dans une valise au Souffleur. Son fils Shakeel a avoué avoir tué sa mère aidé de son épouse Nishita Jagarnath. Une dispute sur la relation désapprouvée de Shakeel et Nishita par la mère serait à l’origine de ce drame. Shakeel Rummun est passé à l’action le jeudi 17 octobre alors que son père n’était pas à la maison, à L’Avenir.

Grand-parents assassinés

Mai

Le corps de Somayah Seetanah, 88 ans, découvert dans sa maison à Pailles. L’octogénaire avait été poignardé au cou et portait des blessures au corps et ses vêtements étaient maculés de sang. Son petit-fils, Sachyen Ramasamy, un récidiviste, arrêté. Une histoire d’héritage évoquée. Qui plus est, selon les témoignages, le suspect a déjà eu un différend avec Somayah Seetanah qui n’appréciait pas son mode de vie.

Août

Agression mortelle de Malini Mohorun, 61 ans, par son petit-fils Ashish Runomally, 18 ans, qui a masqué le crime en incendiant la maison de sa grand-mère maternelle à Vallée-des-Prêtres. Le jeune homme voulait soutirer de l’argent à la sexagénaire pour se droguer. Après une violente dispute, parce que Malini Mohorun ne voulait pas lui remettre de l’argent, il s’est rendu chez lui, en est revenu avec un couteau de cuisine et a porté plusieurs coups à son aïeule. Il a voulu effacer les traces de son crime et a alors mis le feu au domicile de sa grand-mère qui gisait au sol.

Autres crimes

Janvier

Kissoonah Beedeea, 63 ans, handicapé découvert près d’une maison en construction à Grand-Baie. Un couple, dont une adolescente de 17 ans, arrêté après être passé aux aveux d’avoir fait tomber le sexagénaire de son fauteuil après des relations sexuelles moyennant le paiement de Rs 1000.

Février

Premduth Panchoo, 47 ans, découvert dans une mare de sang à rue Robinson, à Curepipe. Un élément de la SSU interpellé dans cette affaire.

Trois jours après son admission en ICU à Candos, Premraj Jankoo, 62 ans, a rendu l’âme. Il avait été agressé devant une boutique à Bassin lors d’une partie de beuverie. Un jeune homme de 27 ans, qui se trouvait sur place lorsque la bagarre a éclaté, arrêté.

Mamode Raffick Mauntah, 62 ans, qui avait des problèmes cardiaques, a succombé après une agression. Il avait été pris à partie suite à un accident survenu à Pailles dans lequel sa fille était impliquée. Outre Salman Neeamuth, dont la moto était impliquée dans l’accident et qui aurait agressé Raffick Mauntah, un de ses voisins, Vimalen Seeneevassen, qui aurait aussi participé à l’agression, a été arrêté.

Mars

Le cadavre de Shobanand Bhoyroo, 62 ans, habitant Villebague, jeté à La Nicolière après une bagarre entre voisins. Les voisins de la victime, Rutil Sookun et Ranjiv Kumar Sookun, contre qui elle avait porté plainte deux jours plus tôt après leurs menaces de l’enlever et de le tuer, arrêtés. Une « guerre » de plusieurs années relative aux drains au coeur de ce crime.

Sashi Kapoor Ghoorbur, 46 ans, trouvé mort dans sa salle de bains à Crève-Coeur. Il aurait été tabassé avant de rendre l’âme. Il ne s’était pas rendu au travail depuis plusieurs jours. Selon ses proches, il aurait eu des problèmes à cause d’une affaire d’argent et avait reçu des menaces. Si un de ses amis a été interrogé par la police, il n’y a eu aucune arrestation cependant jusqu’ici.

Juin

Jean-Luc Jonjon, 26 ans, tué au couteau par Hans Rougeot pour une dette de Rs 100 relative à la drogue. L’accusé a avoué avoir sorti un cutter après qu’il se soit fait bousculer par Jean-Luc Jonjon et son cousin, à qui il était venu réclamer son dû. Il aurait assené plusieurs coups de cutter aux deux hommes et a vu Jean Luc Jonjon s’écrouler au sol.

Juillet

Abdoo Swaleh Futta, 54 ans, roué de coups pour une affaire de dettes de Rs 119, 00 relative à son commerce de poulet. Des Malgaches, des travailleurs étrangers et le propriétaire d’un abattoir, accusés de « giving instructions to commit crime » interpellés.

Vinzenio Louis Marie, 22 ans, découvert dans le jardin de la municipalité de Quatre-Bornes. Il a été tué de sept coups de couteau. Juanita Marday, une travailleuse du sexe et son concubin Kovilen Francois, arrêtés.

Le corps de Desiré Laval Francois, 66 ans, retrouvé à moitié nu dans la mer à Anse-Fémi, Rodrigues. Décès dû à une « fracture with a dislocation of cervical vertebrates ». Quatre suspects, dont sa femme, âgée de 18 ans, accusée d’avoir commandité le crime, arrêtés.

Août

Le corps en décomposition de Balruth Pursenura, 60 ans, à qui il manquait une main, découvert à l’artère de sa maison à Camp-Domaingue, Petit-Raffray. Une amie de la victime, habitant Mahébourg, suspectée.

Seewanjee Bhikoo, 52 ans, succombe à un coup de feu à l’ambassade indienne à Floréal. Son ami, le constable Jevin Ramah, qui travaillait comme sentinelle à l’ambassade, arrêté car le coup de feu est parti avec son arme de service.

Octobre

Nikesh Sappiny, 43 ans, retrouvé dans un piteux état sur un site de construction à Valetta, est décédé quinze jours plus tard. Décès dû aux coups de machette que lui aurait infligés Rick Marcelin, un maçon de 23 ans. Une histoire d’argent au centre de ce drame qui s’est déroulé après une dispute.

Décembre

Kinsley Lacharmante, 23 ans, mortellement poignardé à Camp-Ithier, lors d’une fête d’anniversaire par son cousin Louis Dylan Malbrook. Une bagarre entre voisins à l’origine du drame.

Ajay Itoo, 46 ans, un SDF de Curepipe, agressé à mort par ses deux compagnons Stephane Orange et Chandranuth Caullychurn. Un repas de mariage à la base de la dispute qui a tourné au drame.