« We have prepare for the worst and hope for the best ». C’est dans cet esprit que le budget 2012 a été préparé, a dit le VPM et ministre des Finances, qui a estimé que « l’heure est à la vigilance ».
Pour Xavier-Luc Duval, le rôle du gouvernement est clair, il doit offrir le leadership nécessaire en ce qui concerne la création d’emplois et l’investissement. C’est dans ce contexte qu’il a annoncé la création d’un National Résilience Plan (NRP) pour les trois prochaines années, qui couvrira les entreprises de toutes les tailles avec une attention spéciale pour les PME, le développement d’infrastructures et la création d’emplois. « Nous ne voulons pas nous laisser attraper par la crise au cas où elle devait s’intensifier. Le Resilience Plan englobe quatre stratégies. La première consiste à soutenir les entreprises au niveau micro-économique, la deuxième consiste à augmenter les dépenses gouvernementales sur les infrastructures, la troisième vise à assurer la stabilité du système financier et la quatrième stratégie consiste à mettre l’accès sur les mesures micro-économiques ».
Un montant de Rs 7,3 milliards sera injecté dans le Resilience Plan, soit le double du montant disponible dans la NRPT.
Le Grand Argentier a aussi soutenu que la poursuite des projets de Harbour View et le métro léger aidera à traverser la crise. Rs 1,5 milliard seront utilisées pour les projets approuvés mais qui n’ont pas encore été exécutés. « The ressources will be disbursed on a first come first served basis. Le National Resilience Plan permettra également d’assurer la stabilité de notre système financier ».