Face à la grave famine qui sévit dans la Corne de l’Afrique et d’une manière générale la crise alimentaire mondiale qui menace les populations et en premier lieu les plus vulnérables, les représentants de la religion chrétienne à Maurice – des Églises catholique romaine, anglicane, presbytérienne et évangéliste protestante – ont constitué une plateforme commune. Ils lancent un appel urgent à la mobilisation de tous pour une action concertée à court terme comme à long terme. Ils ont fait écho au plaidoyer du principal porte-parole de ce leadership chrétien, l’Évêque de Maurice Mgr Ian Ernest, en tant que président du Conseil des Provinces Anglicanes en Afrique et de la réunion Œcuménique, qui s’est tenue la semaine dernière au Kenya.
Réunissant la presse ce matin à la cure de la cathédrale St James, Mgr Ernest entouré des représentants des Eglises chrétiennes à Maurice (entre autres le père Hervé de St Pern, du diocèse catholique, le Rev. Mario Li Hing, de l’Eglise Protestante Evangélique ; le pasteur David White, de l’Eglise presbytérienne), ont exprimé leur profonde préoccupation concernant la tragédie humaine qui se joue actuellement en Somalie, une crise qui, estime Mgr Ernest, outre d’être politique, découle de « la gourmandise d’un système économique mondiale dont nous sommes tous aujourd’hui prisonniers ». La plateforme estime qu’« il est de notre devoir et responsabilité d’agir » et de sensibiliser sur la gravité de la situation, afin que des solutions durables et concrètes soient trouvées. L’Evêque de Maurice a mis en garde contre la tendance, tant sur les plans politique qu’économique et personnel, à rechercher « des gains immédiats pour servir nos propres intérêts », ce qui crée et approfondit les inégalités et injustices sociales. « L’augmentation dans la production de la nourriture au cours des derniers cinquante ans a accéléré la dégradation de nos ressources essentielles et la destruction de notre écosystème déjà suffisamment fragilisé ». « Cette crise est symptomatique car elle couve de nombreuses infections qui menacent même la survie de la planète Terre ». Le pasteur David White, également, appelle à un réveil face à la crise financière, d’une part et la crise humanitaire d’autre part, voire à « une démarche de reconversion » qui passe par un changement de mentalité et l’adoption d’un nouveau style de vie basée sur la frugalité, la simplicité et l’altérité.
S’agissant des actions à court terme pour venir en aide aux populations déplacées et affamées dans la Corne de l’Afrique, et dans l’incapacité d’acheminer des vivres et autres matériels de première nécessité en raison des détournements de dons par les rebelles somaliens, le groupe propose des collectes d’argent dans toutes les paroisses à partir de ce week-end, l’ouverture d’un compte de solidarité (HSBC 001 31 60 17 008) pour recueillir des dons. Cet argent sera canalisé vers ces populations en détresse par les ONG humanitaires, dont Caritas. Par ailleurs, le Leadership chrétien dénonce « toute tentative d’utiliser la situation actuelle et la pauvreté qui sévit pour servir les intérêts d’un groupe, qu’il soit religieux, politique ou ethnique. »
Pour sa part, Revérend Mario Li Hing, de l’Eglise Protestante Evangélique a annoncé une mesure intérimaire qui a consisté à envoyer un groupe de trois représentants comprenant le Missions Coordinator, la Women’s Commission Coordinator et le Secrétaire général en visite dans les camps de réfugiés en juillet dernier. Le but étant, entre autres, de voir sur place la situation et d’amener l’église locale à s’engager dans le soutien aux victimes.
Le Leadership chrétien viendra ultérieurement avec des propositions d’actions concrètes à mettre en oeuvre à Maurice en vue de lutter contre l’insécurité alimentaire qui menace la planète.