A la fin de l’inauguration de la route de 4 voies, longue de 4,5km qui commence à Montebello sur la Nationale M1 pour se terminer aux Guibies à proximité de la montagne Quoin Bluff, qui constitue la phase I de la Ring Road, le premier ministre Navin Ramgoolam a brièvement répondu aux questions de la presse surtout concernant la crise au PMSD.
Le PM a confirmé avoir rencontré le ministre des Finances et leader du PMSD, Xavier Luc Duval, et le ministre du Tourisme Micheal Sik Yuen, membre du parti bleu. Il a nié toute ingérence dans les affaires internes du PMSD mais a clairement laissé entendre qu’il écartait toute démission du ministre Sik Yuen et que cette affirmation relevait du «wishful thinking» en ajoutant qu’un ministre «  bisin libre pou roule so minister». Il a par ailleurs déclaré n’avoir rien à dire sur la démission de Robert Desvaux.
Navin Ramgoolam a aussi laissé entendre qu’il allait sévir contre toutes les nominations qui ne «perform» en parlant de tsunami. Et ce après avoir rappelé qu’il est le seul premier ministre qui a révoqué un ministre parce qu’il n’était pas satisfait de lui et non à cause des allégations contre lui.
Concernant le congrès du Ptr à venir Navin Ramgoolam a précisé qu’il sera axé sur la vision, les valeurs, la culture, les réalisation et l’avenir du parti.  Un long aparté sur les routes de Sorèze entre le premier ministre et les ministres Bachoo et Tassarajen Pillay de même que les députés Patrick Assirvaden, également président du Ptr et le backbencher Khamajeet n’est pas passé inaperçu.