À deux mois de la rentrée universitaire, le ministère de l’Éducation n’a toujours pas rendu officielle la liste des boursiers basés sur les critères sociaux. Ceux qui ont postulé pour cette bourse ne cachent pas leur inquiétude car ils doivent bientôt payer pour confirmer leur place à l’université. Dans les milieux concernés, on laisse entendre que la Sécurité sociale se trouve dans une situation difficile et n’arrive pas à finaliser la liste d’éligibilité. Car après la bourde de l’année dernière, où une boursière avait dû rendre sa bourse car elle n’y était pas éligible, l’Éducation veut éviter un nouveau scandale.
L’attente est longue pour ces étudiants qui doivent bientôt entrer à l’université. En dépit de leur bonne performance pour le HSC l’année dernière, ils ne savent toujours pas s’ils auront les moyens de payer leurs études universitaires. Ayant postulé pour une bourse basée sur les résultats et les critères sociaux, ils attendent toujours une réponse du ministère de l’Éducation.
L’année dernière, la liste des 24 boursiers additionnels avait été rendue publique au début du mois de mai. Cette année, il nous revient que la liste se trouve toujours au ministère de la Sécurité sociale. Selon nos sources, ce ministère n’avait pu se prononcer sur le cas de certains candidats. L’Éducation ne voulant pas assumer la responsabilité d’une nouvelle bévue, lui a renvoyé sa copie.
Valeur du jour, ce sont les postulants, venant de milieux modestes, qui se retrouvent dans l’incertitude. « Si je n’ai pas cette bourse, je ne pourrai aller à l’université, car mes parents ne sont pas en moyen de payer les cours », dit un étudiant qui a pourtant brillé pour son HSC. En effet, selon les critères pour l’attribution de ces bourses additionnelles, il faut se classer parmi les 500 premiers candidats à Maurice et venir d’une famille avec un revenu de moins de Rs 12 000 pour en être éligible. Une autre catégorie concerne ceux dont les familles ont un revenu mensuel ne dépassant pas Rs 6 200.
Pour la première catégorie (Rs 12 000), il y a six bourses (trois filles et trois garçons) pour la filière scientifique, quatre pour la filière économique, deux pour la filière classique et deux pour la filière technique. Deux bourses sont aussi attribuées à des candidats rodriguais. Pour la deuxième catégorie (Rs 6 200), il y a huit bourses au total, soit quatre filles et quatre garçons.
L’année dernière, une étudiante avait dû renoncer à sa bourse d’une valeur de Rs 1,2 M sur quatre ans suite à des contestations. Il s’est avéré qu’elle ne respectait pas les critères sociaux.