Le naufrage du Costa Concordia, qui s’est échoué vendredi soir juste à côté des côtes toscanes dans le nord-ouest de l’Italie, n’a pas pour autant découragé les Mauriciens avides de croisières. Interrogée au téléphone ce matin par Le Mauricien, Caroline Chen, directrice d’Atom Travel et représentante de Costa à Maurice, affirme : « Même s’il n’y avait pas de Mauriciens à bord, nous sommes tous attristés par ce drame. Dès qu’on a appris que le Costa Concordia avait sombré, l’équipe d’Atom s’est réunie car il y avait déjà des réservations des Mauriciens pour le 27 janvier à bord de ce paquebot. » Caroline Chen ajoute que quatre personnes se sont désistées, mais qu’une cinquantaine d’autres ont accepté de repousser leur voyage pour le vendredi 10 février à bord du paquebot Costa Serena. « Atom a eu une réunion avec les croisiéristes qui feront ce voyage. Au lieu de faire le trajet Italie/Marseille/Espagne pour sept nuits, on leur offre onze nuits avec en prime la possibilité de découvrir Milan, Rome, la Turquie, Israël, Jérusalem. La croisière sera plus longue, le retour étant prévu le 24 février. Mais même si cette croisière coûte dans les Rs 80 000, soit Rs 20 000 de plus, les passagers ne paieront pas la diffèrence. » Parlant du sentiment qui anime les Mauriciens qui effectueront ce voyage, Caroline Chen dit : « They are very down to earth. Ils sont conscients que cela fait partie de la vie et qu’il y a des catastrophes ou des incidents qu’on ne peut éviter. »