La State Bank of Mauritius a débloqué un montant de Rs 2,5 millions pour le financement de microprojets élaborés par des organisations non gouvernementales. Une remise de chèques à une quarantaine d’ONG a eu lieu jeudi au Mauritius Gymkhana Club, Vacoas.
Ce soutien financier de la SBM cadre avec son programme de Corporate Social Responsibility (CSR). Un communiqué émis par la banque indique que le choix des organisations bénéficiaires de cette assistance est conforme aux priorités sociales définies par l’institution qui veut apporter son soutien à des projets ayant une dimension éducative ou d’émancipation économique. Plusieurs domaines sont concernés : la santé, l’aide aux populations défavorisées, l’éducation et la formation des jeunes en situation d’échec scolaire, l’éducation spécialisée et la sensibilisation aux problèmes environnementaux.
« L’initiative Micro Projects by NGOs a vu le jour il y a quelques mois quand diverses succursales de la SBM se sont jointes à l’initiative du département CSR de la banque pour venir en aide aux ONG de leur choix. De ce fait, c’est une quarantaine de microprojets axés sur l’éducation, le combat contre la pauvreté, la jeunesse et l’environnement qui ont été identifiés et ont pu voir le jour en partenariat avec les ONG concernées », précise la banque.
Lors de la cérémonie de remise des chèques, Eddi Balloo, Head of Sales de la SBM, a salué le travail abattu par les ONG en faveur des personnes les plus démunies de la société. Il a aussi félicité les organisations qui luttent contre les fléaux sociaux. « Je tiens à vous assurer du soutien indéfectible de la SBM dans votre combat », a-t-il déclaré en rappelant que l’action sociale de la banque vise à la fois l’éducation et l’émancipation des groupes vulnérables comme moyen de lutte contre la pauvreté. Cet engagement, a ajouté Eddi Balloo, a été reconnu par l’obtention du BDO CSR Award en 2010.
La banque a mis en place un programme de bourses d’études afin de permettre à des jeunes de poursuivre des études supérieures à l’université ou dans des centres de formation techniques de la MITD. Depuis 2010, plus de 1 000 bourses d’études ont ainsi été allouées dont 400 en 2013. Par ailleurs, 3 000 ordinateurs ont été offerts à des élèves brillants et nécessiteux.