Xavier-Luc Duval, leader de l'opposition
  • Le leader de l’opposition reproche au ministre de l’Intégration sociale de ne « rien faire » pour motiver les ONG

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a dans le cadre d’une PNQ, adressée au ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong, dénoncé hier ce qu’il considère être « la lourdeur administrative » au niveau du National CSR Fund. Il a évoqué les nombreux problèmes rencontrés par les ONG et a accusé le ministre de « ne rien faire » pour les encourager. Toutefois, le ministre a répondu qu’il ne tient pas compte de ce qui est publié dans les journaux, affirmant n’avoir reçu aucune plainte jusqu’ici des ONG.

Le ministre avait expliqué auparavant qu’un montant de Rs 675, 9 millions avait été recueilli à titre de contribution des compagnies aux CSR pour une période de 18 mois se terminant au 30 juin 2018. Rs 503,5 millions avaient été transférées à la National CSR Foundation. Un montant additionnel avait été transféré en juillet 2018. Entre cette dernière date et juin de cette année, Rs 421 M avaient été transférées à la fondation. Depuis juillet 2018, 206 ONG avaient bénéficié d’un montant de Rs 276,5 M pour le financement de 280 projets. Rs 471,7 millions ont été déjà réservées pour d’autres projets.

Le leader de l’opposition a, à plusieurs reprises, interpellé le ministre sur ce qu’est advenu des quelque 600 ONG, qui étaient auparavant enregistrées, prenant en compte que seulement 206 ONG ont bénéficié d’un financement. Non satisfait des réponses données par le ministre Wong, Xavier-Luc Duval a estimé que le ministre « n’a rien fait » pour savoir pourquoi autant d’organisations ont cessé leurs activités.

Le ministre a expliqué avoir demandé aux ONG de se faire enregistrer et explique qu’après deux ans, seules 389 organisations l’ont fait. À la remarque de Xavier-Luc Duval, demandant à Alain Wong de donner les raisons pour lesquelles les Ong n’étaient plus actives, le ministre a répondu que « ce n’est pas mon travail ». Parmi les difficultés rencontrées par les ONG Xavier-Luc Duval avait souligné le fait qu’elles ne recevaient que 50% des fonds réclamés et qu’il fallait par la suite supplier pour obtenir la différence. À quoi le ministre a expliqué qu’un « contrôle strict » était effectué pour que les ONG « dépensent judicieusement les 50% avant d’obtenir l’autre partie ». Il a expliqué que tel était le cas pour toutes les organisations, y compris Caritas mais qu’il n’avait obtenu « aucune complainte » à son bureau et qu’il ne faisait aucun cas de ce qui était publié dans la presse.

Le leader de l’opposition a également souligné la nécessité de former le personnel du NEF pour qu’il puisse suivre les ONG. Il a aussi souhaité que la NEF s’intéresse davantage au logement des plus pauvres, un domaine où la performance gouvernementale « a été faible », d’autant que le fonds de la fondation est de l’ordre de Rs 1 milliard. Pour le ministre cela ne relève pas de ses attributions.

Par ailleurs, Franco Quirin a voulu savoir ce que la NEF a fait pour encourager les développements sportifs chez les jeunes. Le ministre a dit qu’il ne disposait pas de ces informations. Il a ensuite soutenu qu’il accueillait favorablement les propositions faites par le leader de l’opposition. Ce qui a amené Xavier-Luc Duval à dire qu’il était le « leader of proposition ». Les échanges ont terminé par un affrontement entre le ministre et le député Armance. Le ministre a accusé le président de l’Ong Faith, en l’occurrence le député, de s’être rendu à Rodrigues aux frais de son ONG. Ce qui a provoqué de vives réactions de la part du député, qui a traité le ministre de « menteur » avant d’accepter de retirer ce mot par la Speaker.