L’organisation Rêve & Espoir a procédé mercredi à l’inauguration de trois nouvelles salles de thérapies, dont la construction a été sponsorisée par KPMG. La première salle sera dédiée aux “craft”, l’enfilage des colliers et la peinture, dans le but de promouvoir la motricité fine et de développer la confiance en soi. La deuxième sera une salle sensorielle, qui aidera à éveiller la sensorialité des bénéficiaires. La troisième salle, elle, sera utilisée pour les thérapies de la psychologue ainsi que l’orthophoniste.
Le président de Rêve & Espoir, Alain Dalais, rappelle que son institution accueille des enfants et adolescents déficients des villages du Morne, Case-Noyale, Rivière-Noire, Tamarin, Flic-en-Flac, Bambous et Petite-Rivière. Les activités ont commencé avec cinq enfants dans une seule pièce mise à disposition de l’association par la paroisse de St-Augustin, à Rivière-Noire. Et, les effectifs croissants, une école comprenant quatre salles de classe, un réfectoire et un bureau ont été construits dans la cour de l’église St-Augustin, sur un terrain toujours mis à la disposition de l’association par le diocèse de Port-Louis, avec l’aide financière de l’Union européenne.
Le programme pédagogique comprend, entre autres : l’alphabétisation, la couture, le dessin, la musique, la peinture, le collage, la socialisation, la maîtrise des actes essentiels de la vie quotidienne pour une plus grande autonomie, l’ouverture sur le monde extérieur par des visites de parcs, d’industries, de grandes surfaces commerciales, des journées récréatives à la plage, des activités physiques, la participation à des rencontres handisport et des colonies de vacances à la mer.
Alain Dalais a aussi affirmé que l’ensemble de l’effectif a organisé un séjour « fort instructif » à Rodrigues, et que les élèves ont remporté, aux Jeux des îles de l’océan Indien, une médaille en pétanque et une autre en athlétisme aux Jeux paralympiques disputés en Chine en 2008, ainsi qu’une médaille d’or, en athlétisme, lors des Jeux de Los Angeles, l’an dernier. L’école accueille aujourd’hui 28 personnes, de 5 à 32 ans, encadrées par cinq éducatrices.