Ils ont réussi le pari fou. Les acteurs de La Cage aux Folles ont fait salle comble lors de leurs différentes prestations au Théâtre Serge Constantin, Vacoas. La troupe a ainsi récolté Rs 900 000 et a décidé, d’un commun accord avec Rogers, de reverser équitablement cette somme à trois ONG : le Collectif Arc-En-Ciel, qui oeuvre pour les droits des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), Safire, qui travaille auprès des enfants des rues et Étoile d’Espérance, qui s’occupe de la réhabilitation des femmes alcooliques.
La troupe La Cage aux Folles a eu une standing ovation amplement méritée après son spectacle. Dans une mise en scène spectaculaire de Philippe Houbert et Daniel Mourgues, chaque acteur a joué avec brio son rôle.
Audrey d’Hotman, CSR Manager de Rogers, a souligné qu’en apportant son soutien à La Cage aux Folles, Rogers souhaite s’attaquer aux grands tabous de la société mauricienne que sont la différence sexuelle et l’homosexualité. « La pièce La Cage aux Folles est connue pour avoir dédramatisé, dans les années 70, l’homosexualité dans la société française. À travers les représentations de La Cage aux Folles, ils ont été quelque 5 000 Mauriciens à s’être sentis touchés par l’amour énergique et complice que partagent Renato et Zaza. Derrière les paillettes et les boas, il y a eu l’écho des chamailleries communes à nombre de couples. » La CSR Manager de Rogers a aussi soutenu que l’humour est un allié incontournable pour ouvrir le dialogue sur des sujets gênants et difficiles. Tout en rappelant que depuis quatre ans, Rogers s’est engagé dans la lutte contre le VIH/Sida auprès des jeunes. Et, que depuis 2010, le groupe a choisi de cibler spécifiquement les adultes afin qu’ils soient mieux à même de contribuer à l’éducation des jeunes.
Les Rs 300 000 remises à chacune des trois ONG leur serviront pour accroître leur autonomie dans la réalisation de leurs objectifs. « Ces ONG ont été choisies, à la fois pour les causes qu’elles défendent, notamment les enfants de la rue, les femmes, les différences sexuelles, et aussi parce qu’elles ont des difficultés à trouver des fonds pour réaliser leurs projets. » Les bijoux, vêtements et accessoires des comédiens sont mis en vente en ligne sur la page Facebook de La Cage Aux Folles jusqu’au mardi 20 décembre.