L’entreprise Huawei Technologies (Maurice) versera Rs 1,6 million dans un fonds de solidarité dédié à un programme d’alphabétisation des adultes. La formation, qui débutera l’année prochaine, ciblera 510 personnes de 17 régions vivant dans des poches de pauvreté, dont Rivière-du-Rempart, Roche-Terre, Baie-du-Tombeau, Triolet et Pointe-aux-Piments.
Huawei Technologies, présente à Maurice depuis 2004, est une filiale à part entière du groupe Huawei Technologies, leader mondial des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et qui se spécialise dans la mise au point des solutions intégrées dans les réseaux de télécommunications, d’équipements et de services informatiques hébergés — « cloud computing ». La compagnie, située à Ébène, emploie 200 Mauriciens sur 300 personnes.
Huawei Technologies (Maurice) est le plus grand fournisseur de Mauritius Telecom et d’Emtel, faisant d’elle un collaborateur majeur dans l’amélioration de l’infrastructure locale des télécommunications. Elle a notamment introduit le dernier cri des technologies haut de gamme et apporte un soutien important aux réseaux locaux.
« Nous sommes heureux de collaborer avec le gouvernement mauricien afin de l’aider à atténuer le niveau de pauvreté et à donner un coup de pouce au renforcement des capacités », déclare Anson Yang Chen, directeur général de Huawei Technologies (Maurice). Ce programme, sous l’égide de la National Empowerment Foundation, a pour objectif d’offrir un cours d’alphabétisation de base aux bénéficiaires comprenant l’apprentissage de l’expression, de la lecture et de l’écriture en anglais et en français. Les personnes bénéficiaires de ce projet seront issues de Cité CIM, Cité CHA et du Chemin Ramphul à Rivière-du-Rempart, d’Edgard Laurent à Roche-Terre, de Cité Florida à Baie-du-Tombeau, Triolet, Pointe-aux-Piments, Notre-Dame et le Quartier Shell. Le coût de la formation est évalué à Rs 3 200 par participant.
Le programme a pour but d’augmenter l’employabilité des participants, ce qui les aidera, ainsi que leurs familles, à devenir plus indépendants financièrement et à aspirer à un avenir meilleur. « À travers cette contribution, qui s’insère dans notre vision globale de responsabilité sociale qui est de rétrécir le fossé numérique dans les communautés dans lesquelles nous opérons, nous cherchons à donner aux défavorisés la possibilité d’avancer et de réussir dans la vie », ajoute Anson Yang Chen.