Revenant sur le point de presse tenu par la Cold Storage Workers Union (CSWU) mardi dernier au siège de la Fédération des travailleurs unis (FTU) à Port-Louis, la direction d’Innodis Ltd a tenu à éclaircir certains points soulignés par le syndicat regroupant une soixantaine d’employés de cette compagnie. Elle indique qu’une augmentation salariale totale de 12 % a été accordée à ses employés depuis ces cinq dernières années.
« Depuis le début de l’année, la direction a eu plusieurs rencontres avec la CWSU afin de discuter de la demande d’augmentation salariale de 15 %, ainsi que d’autres requêtes de ce syndicat », soutient la direction d’Innodis Ltd qui, dans un courriel au Mauricien, indique avoir toujours fait preuve de bonne foi durant ces rencontres. Ainsi, dans le cadre des négociations, elle a proposé à la CWSU une augmentation d’environ 5 % avec effet rétroactif depuis janvier 2013. Cette hausse comprend le « statutory increase » applicable depuis le 1er janvier 2013. Une hausse salariale qui, rappelle Innodis Ltd, dépasse l’augmentation minimale qui est prévue par la loi.
« Durant les cinq dernières années, la direction a en fait accordé une augmentation salariale totalisant presque 12 % », soutient Siven Selloyee du département des Ressources humaines. Revenant sur la réclamation d’une augmentation de 15 % sans condition par la CSWU, Innodis Ltd affirme que cette demande ne prend aucunement en considération ces augmentations octroyées dans le passé.
La direction, reconnaissant l’importance du capital humain dans le succès de l’entreprise, réitère son engagement à continuer à récompenser son personnel avec des augmentations salariales basées sur la méritocratie, et en prenant en considération le climat économique et la performance de l’entreprise. Innodis précise aussi qu’un « performance bonus » est régulièrement accordé aux employés à la fin de l’année en prenant en compte la profitabilité de l’entreprise. « Ce performance bonus est accordé en plus du statutory increase et du Merit Increase (NdlR : Un Merit Increase de 1 % a été proposé). Nous avons donné durant les cinq années précédentes une moyenne de presqu’un mois du salaire de base par employé ». Et d’avancer : « Il est tout à fait normal et naturel que des augmentations salariales qui sont à la discrétion de l’employeur soient basées sur un système de méritocratie, qui est à la base même d’une société saine. Cependant, dans un esprit de conciliation, la direction a informé la CWSU qu’elle était disposée à accorder une partie de l’augmentation proposée à tous les employés, mais cette proposition n’a pas été retenue par ce syndicat. »
Rappelons que la CSWU a rejeté les différentes propositions de la direction dans le cadre d’une potentielle augmentation salariale.