Le président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC), Suttyhudeo Tengur, s’interroge sur les débats qui entourent le projet de construction d’une centrale à charbon à Pointe-aux-Caves. Un projet initié par CT Power et qui a déclenché une grève de la faim de 13 jours du travailleur social et militant écologiste Jeff Lingaya.
D’emblée, Suttyhudeo Tengur trouve que la majorité des Mauriciens ne s’intéresse pas à ces débats, qu’il s’agisse de la démarche du gouvernement pour trouver de nouvelles sources de production ou celle des activistes de la Plateforme Citoyenne d’Albion visant à contrer le projet de CT Power. Maurice, dit-il, a besoin de plus d’électricité pour soutenir son développement économique car la demande augmente d’année en année. Elle est passée officiellement de 367 MW en 2007 à 430 MW en 2012, et ce, alors que la production a augmenté de 2,6 % annuellement. « Cela suffit-il pour satisfaire la demande ? ».
Suttyhudeo Tengur poursuit : « Où trouver l’électricité dont nous aurons besoin à partir de 2014 en vue de poursuivre le développement économique du pays ? Pour l’instant, pas question d’énergie renouvelable à grande échelle. Les projets annoncés, il y a quelque temps, par rapport à l’éolienne, dans au moins trois régions, ne progressent pas. La bagasse, on n’en a plus. Nous n’avons pas d’eau également… Le photovoltaïque et le solaire, on fait ce qu’on peut avec les chauffe-eau. Les Small Independent Power Producers produisent déjà environ 3 MW, pas plus. Il nous reste les vagues, mais l’exploitation de la mer qui nous entoure est encore loin. »
Pour M. Tengur, il ne reste que l’huile lourde et le charbon, qui malheureusement polluent et menacent l’environnement et la santé, pour satisfaire les besoins en électricité. « Rester les bras croisés et ne pas produire davantage d’électricité mettrait le pays en difficulté dans les années à venir ». Mais, ajoute le président de l’APEC, il faut aussi qu’on cesse de gaspiller cette précieuse ressource. « Avons-nous le choix face à une population égoïste et indifférente ? Non… », dit-il. Suttyhudeo Tengur croit que Jeff Lingaya a mis sa santé et sa vie en danger inutilement. « Le combat est ailleurs », conclut-il.