La Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP), représentée par Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo, a organisé sa dernière conférence de presse de l’année au Centre Marie Reine de la Paix à Port-Louis, pour faire le bilan de 2013 et présenter les projets de 2014.
Reeaz Chuttoo a indiqué que les propositions d’amendements à l’Employment Relations Act et à l’Employment Rights Act seraient prioritaires en 2014. La CTSP compte réclamer un salaire minimum de Rs 13 675 et l’introduction d’un Direct Income Support pour tout employé ayant un salaire de base de moins de Rs 8 000.
Les syndicalistes ont également l’intention de se battre pour l’introduction du Remuneration Order pour le secteur des organisations non-gouvernementales afin de définir un salaire minimum ainsi que des conditions de travail, particulièrement pour les écoles à éducation spéciale. Ils s’intéresseront au développement du secteur maritime et comptent faire de sorte que les 85 % de femmes employées dans le Services Sector (ICT, administration, finances etc.) soient couvertes par un Remuneration Order.
Jane Ragoo, secrétaire de la CTSP, a souhaité l’introduction d’Employment of Foreign Worker Regulations afin de stopper les cas d’abus sur les travailleurs étrangers et insisté pour que les sociétés étrangères emploient pas moins de 80 % d’employés locaux.
Sur un point de vue santé et sécurité, la CTSP prévoit de lutter pour l’amendement de l’OSHA 2005, où l’emphase, selon elle, devrait être mise sur les dangers et les risques psychosociaux.
Reeaz Chuttoo, président du syndicat, a aussi commenté le bilan de la CTSP pour 2013. Un gros travail a été fait pour cette année, dit-il, et « 2014 sera aussi un long combat ». Durant cette année « mouvementée », la grève de la Corporation Nationale de Transport (CNT) en juillet est considérée comme « une grande victoire parski se premie fwa dan listwar Moris ki ena 100 % partisipasyon lor enn mobilizasyon. En plis, se premye fwa apre 33 an ki dan sekter transpor ti ena enn lakor kolektif inn sinye ».
Une autre victoire de la CTSP a été la signature d’un accord collectif de 20 ans avec le IBL Group of Companies sur le fait qu’aucun employé en dessous de la classe moyenne ne devrait avoir un salaire mensuel de moins de Rs 8 000.
Reeaz Chuttoo n’a pas mâché ses mots sur la façon de faire du ministre du Travail Shakeel Mohamed, par ailleurs accusé de malhonnêteté concernant le bonus de fin d’année. « En juin 2013, linn anonse ki bann travayer ti pou gagn zot earnings total me li pa ti dir ki sa pa aplikab pou 2013 e dimounn pe atann gagn zot boni fin lane », a-t-il expliqué. Il demande au ministre de rectifier le tir et permettre aux employés de profiter de leur bonus de fin d’année le plus vite possible.