La confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) a lors d’une conférence de presse annoncé que parmi ses 45 amendements concernant les lois du travail dans le secteur privé seuls 25 ont été retenus. C’est l’une des raisons pour laquelle, la CTSP a promis de continuer d’oeuvrer pour l’amélioration des conditions des travailleurs du secteur privé.
« Les lois promulguées le 2 février 2009 rendent la vie des travailleurs du secteur privé plus difficile. Il y a des travailleurs qui ont 40 ans de service et qui perdent leur emploi et n’ont aucune compensation. C’est un drame », a fustigé Jane Ragoo secrétaire du CTSP.
Et de souligner que dans « le secteur privé, les lois sont vraiment discriminatoires. Ce n’est pas comme dans le secteur public où chaque trois ans le PRB paraît, les conditions du travail s’améliorent et tout va bien ».
Par ailleurs, Reaz Chuttoo, président de la CTSP a mis l’accent sur les cas qui passent en cour industriel. Suite aux surveys de la CTSP sur les travailleurs qui poursuivent leur employeur en cour industriel, la CTSP a constaté que « 75 % des cas qui atterrissent devant la cour industriel aboutissent par un accord entre l’employeur et l’employé, alors qu’aucun accord n’avait pu être trouvé lorsque le cas est passé devant le ministère du Travail et devant la commission de conciliation. Juste quand ils viennent en cour industriel, un accord est trouvé ? Est-ce par magie ? »
La CTSP a constaté que dans la plupart des cas, le travailleur a été contraint d’accepter l’accord, car aucune loi n’oblige un employeur à donner à son employé une permission afin de se rendre au tribunal. De ce fait, de nombreux travailleurs ont eu à faire le choix entre conserver leur emploi ou aller de l’avant dans un procès. « Les employeurs peuvent au moins accorder à l’employé un leave without pay », propose la CTSP. Toutefois, la CTSP soutient que le gouvernement devrait apporter des changements aux lois du travail. C’est dans cette optique qu’elle sollicite une rencontre avec le ministère du travail.
Par ailleurs, la CTSP a annoncé qu’elle fera une manifestation le 1er février au Plaza à Rose-Hill. Et ce, afin de faire part de leurs revendications quant aux conditions de travail des employés du secteur privé.