En rentrant d’une des boutiques Délices du Chef, j’ai voulu en savoir davantage sur les plats surgelés de cette nouvelle enseigne, dont tout le monde – ou presque – parle. J’ai visité son site et j’avoue que la phrase suivante : “La surgélation préserve de façon optimale toutes les propriétés d’un produit frais : qualités nutritionnelles et saveurs”, a retenu mon attention, avant que je ne sois captivée par les tofs des plats. Elles sont une véritable invitation à la gourmandise. J’ai passé une bonne heure, rien qu’à les dévorer des yeux.
Plus tôt, alors que je flânais entre les congélateurs de l’enseigne que j’avais choisi de visiter incognito, j’ai surpris une conversation. Une dame et un monsieur discutaient gentiment devant le rayon des plats de viande. L’une conseillait à l’autre d’essayer le curry de porc et jacques. “Je t’assure ! Tu vas retrouver ce goût de “cari porc” qu’on faisait autrefois. T’auras même l’impression qu’il a été cuisiné sur du bois. J’ai pris ça la dernière fois et j’ai adoré ! Non seulement c’est bon; mais tu vois, le prix est correct et t’as pas besoin de cuire.” L’autre, pas très convaincu, a rétorqué : “Bah tu sais, le surgelé… J’sais pas. C’est pas mon truc. Je trouve que ça n’a pas de goût. Ils mettent des trucs pour conserver. Et puis, rien ne vaut le home made.”
En effet, le surgelé, on n’aime ou on n’aime pas ! Mais il présente quand même des avantages pratiques. Et si les produits sont bons, why not ?, comme dirait ma copine Agnès.
Lorsque le monsieur a avancé l’argument sur les conservateurs d’aliments, en une fraction de seconde, j’ai fait un bond dans le passé… pas très lointain. J’étais alors en maternelle. Je passais beaucoup de temps chez un de mes petits camarades de classe. Sa mère nous gavait de petits pois et de burgers. J’en raffolais, mais pas lui. Il détestait les petits pois. À chaque fois que sa mère les sortait du congélateur, elle lui disait d’une voix mielleuse : “Les petits pois font grandir et c’est bon pour la santé.” Et mon petit camarade répondait : “J’aime pas ces glaçons sur les pois, moi !” Pour le rassurer, sa mère lui racontait une histoire abracadabrantesque, comme quoi le givre enveloppait les petits pois pour les protéger et les conserver…
Un jour, alors que tout le monde s’inquiétait de la disparition de Fani, le chat galeux de mon camarade, ce dernier se montrait d’un calme étonnamment olympien. Après deux semaines de questionnements sur cette mystérieuse disparition, on découvrit Fani dans le grand congélateur du garage familial. “Il dort, Fani. J’l’ai mis là pour le conserver. C’est toi qui m’as dit que les glaçons conservent”, répétait mon ami à sa mère ébahie. Il disait que Fani était le chat le plus intelligent de toute la galaxie et qu’il voulait juste le conserver ! Histoire vraie…
Serena 
———————————————————————————————————————————————————
DÉLICES DU CHEF: Un concept à la conquête des Mauriciens
Cette semaine, ce sont des Chefs derrière le concept Délices du Chef qui se sont mis aux fourneaux pour réaliser les deux recettes que nous vous présentons. À votre tour de jouer au cordon-bleu !
Délices du Chef est une enseigne locale dédiée à la vente des plats cuisinés et surgelés. À Maurice, ce concept est nouveau sur le marché de l’alimentation et semble avoir conquis le public. Depuis peu, de nouvelles boutiques ont ouvert leurs portes à Beau Bassin et Flic en Flac. Délices du Chef est aussi présent dans les villes et régions stratégiques du pays : Curepipe, Port-Louis, Grand-Baie, Rivière Noire, Helvetia et Pointe aux Canonniers.
L’initiative de ce réseau revient à Plaisance Catering, qui a voulu diversifier son champ d’action après quatre décennies dans le catering aérien et se mettre en phase avec une pratique courante en Europe. Selon Plaisance Catering, Délices du Chef propose un concept qui “répond au nouveau mode de vie des Mauriciens”, en apportant “une solution combinant gain de temps, qualité et alimentation saine et équilibrée”.
Le site de l’enseigne (www.delicesduchef.mu) livre une série d’informations sur les qualités nutritionnelles des différents plats proposés. On y retrouve aussi la liste des produits – canapés/soupes, plats principaux (à base de poulet, boeuf, en passant par le porc, le poisson ou la langouste, ainsi que les légumes), desserts, viennoiseries, accompagnements, etc. – et également leurs portions respectives et leurs prix.
———————————————————————————————————————————————————
Blanquette de volaille aux champignons et riz pilaf

(Pour 8 personnes) 

Ingrédients pour la préparation de la volaille
1,400 g de blanc de poulet
2 carottes
1 oignon
5 clous de girofle
1 branche de céleri
1 poireau
2 boîtes de champignons entiers
Sel
Poivre
Eau
Ingrédients pour la sauce
1 litre de jus de cuisson de la viande
100 g de beurre
100 g de farine
50 g de crème fraîche
Ingrédients pour le riz pilaf
1 oignon
500 g de riz
750 g d’eau
50 g de beurre
Sel
Poivre
Thym
Huile
Technique de réalisation
Coupez les blancs de volaille en gros cubes.
Plantez les clous de girofle dans l’oignon.
Coupez les légumes en dés.
Mettez les légumes, l’oignon planté de girofle et les cubes de volaille dans un faitout et versez de l’eau froide à hauteur. Faites cuire le tout doucement.
Poursuivez la préparation de votre recette avec la cuisson du riz pilaf. Commencez par couper l’oignon en petits dés. Faites chauffer l’huile dans une casserole, puis mettez l’oignon et le riz. Mélangez bien durant 5 minutes. Versez ensuite l’eau et mettez le thym. Recouvrez d’un couvercle et laissez cuire lentement. Il faut que le riz absorbe l’eau. Assaisonnez et ajoutez le beurre. Prélevez un litre de jus de cuisson sans la viande et les légumes.
Réalisez la sauce. Pour cela, faites un roux : mélangez le beurre fondu et la farine dans une casserole. Faites cuire pendant 5 minutes. Versez progressivement le bouillon. Mélangez bien au fouet. Assaisonnez et incorporez la crème.
Égouttez la volaille et les légumes. Puis, disposez la viande, les légumes, les champignons et la sauce dans un faitout. Faites chauffer pendant une dizaine de minutes. Dressez la blanquette dans un plat creux. Dressez le riz pilaf dans un autre plat.
———————————————————————————————————————————————————
Tarte aux pommes sautées et amande

(Pour 8 personnes) 

Ingrédients pour la pâte
250 g de farine
25 g de sucre
5 g de sel
125 g de beurre
1 jaune d’oeuf
5 cl d’eau
Ingrédients pour les pommes sautées
600 g de pommes
50 g de poudre d’amande
Beurre
Sucre
Ingrédients pour la crème
1 jaune d’oeuf
2 oeufs entiers
50 g de sucre
20 cl de lait
10 cl de crème liquide
De la vanille liquide
Technique de réalisation
Commencez par la préparation de la pâte. Mélangez la farine, le sucre, le sel et le beurre, puis le jaune d’oeuf et l’eau. Laissez refroidir la pâte pendant 30 minutes au réfrigérateur. Entre-temps, réalisez la crème en mélangeant le jaune d’oeuf, les oeufs entiers et le sucre. Incorporez ensuite le lait, la crème et, en dernier, la vanille.
Épluchez et faites sauter les quartiers de pommes avec du beurre et du sucre. Beurrez le moule à tarte.
Sortez la pâte du réfrigérateur. Étalez la pâte dans le moule. Versez la poudre d’amande sur la pâte. Disposez les quartiers de pomme en rosace.
Préchauffez le four à 180°. Versez la crème sur les pommes. Enfournez la tarte pendant 20 à 25 minutes. Démoulez la tarte. Saupoudrez de sucre glace.