Qui n’a jamais eu l’eau à la bouche en pensant à un délicieux bol de dholl pita? D’une odeur suave délicatement parfumée avec un brin d’épices d’anis, dans du dholl safrané, ce délicieux plat a de quoi aiguiser notre appétit.
C’est ce que propose Marlène Moutou, 58 ans, une femme au foyer comblée. « Kan mo kwi dholl pita, mo konn leve dan la nwit pou manze », confie candidement notre cuisinière dont le dholl pita s’accompagne d’un chatini de pomme d’amour et de chevrettes sèches.
Fin cordon bleu, l’habitante de Mare d’Albert à Rose-Belle est largement appréciée pour sa bonne cuisine. Une qualité transmise de génération en génération chez cette famille qui a le mérite de faire d’excellents plats traditionnels: Farata, carri endan, gato  jacques, quatre fruits à pains qui ramène à la bonne cuisine de grand-mère.
Marlène a spécialement aménagé une grande cuisine de deux pièces en tôle où elle a apporté toutefois une touche de modernité :  un carrelage ciré et miroitant. Elle y a même aménagé un coin pour sa « roche carrie » qu’elle ne délaissera pour rien au monde, dit-elle. De son chatini coco, à son chatini pomme d’amour en passant par ses épices, Marlène a le don de les hâcher finement pour le bonheur de ses invités qui ne se font pas prier de venir goûter à ses mets.
Pour 5 à 6 personnes
Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson: 45 minutes
Budget: Pas cher
Niveau: Facile