Connaissez-vous l’origine du napolitain? L’historique de cet incontournable des vitrines des pâtisseries mauriciennes est inconnue. Son nom ne vient pas de la région napolitaine, en Italie. Car ce gâteau n’existerait que chez nous. C’est sans doute la superposition des éléments: biscuits, confiture et nappage en sucre glace, qui composent le napolitain qui lui a valu ce nom. En effet, le napolitain est un gâteau composé de génoise superposé entre une crème et d’une finition à base de sucre glace et de vermicelles colorées. Le napolitain, tel que l’on connaît: recouvert d’un nappage rose bonbon, est un grand classique des mamans. Shaileni Koonjbeeharry, du village de Providence, en a même fait sa spécialité. Cette jeune mère au foyer, qui a trois enfants, leur prépare souvent des napolitains qu’ils dégustent en rentrant de l’école. Shaileni Koonjbeeharry, qui s’est perfectionnée dans la confection des gâteaux sucrés et salés, au Centre des femmes de son village, régale sa famille et son entourage de ses délices qui relèvent de la tradition locale. Hormis les repas de  la famille, la jeune femme prend ainsi plaisir à faire des gâteaux tous les jours. Des samoosas aux gâteaux piments, en passant par des choux à la crème, génoise, ladoo, et autres kolkoté (voir recette plus loin), Shaileni Koonjbeeharry connaît une panoplie de recettes grâce auxquelles elle a acquis une petite clientèle. Pourtant, comme elle nous le confie, cela ne fait que depuis peu qu’elle s’est améliorée en pâtisserie. « En treize ans de mariage, je n’ai jamais quitté la maison pour suivre des cours en cuisine. Je l’ai fait il y a quelques temps et maintenant que je maîtrise différentes techniques, je souhaiterais développer une petite entreprise chez moi », dit-elle. Pour réaliser les napolitains comme Shaileni Koonjbeeharry, il suffit de suivre ses conseils et de sortir tous les ingrédients du placard…