Le premier coup de cuillère qui fait craquer le sucre caramélisé fait monter la bonne odeur de mélasse. La cuillère glisse ensuite dans une crème onctueuse et bien prise. La mélasse donne du caractère à l’ensemble de la crème brûlée, intitulée Beau Champ, non par hasard, mais parce que les différents sucres utilisés pour la recette du chef pâtissier Seeven P. Munusami d’Anahita Resort, proviennent de l’usine de la région. Difficile de résister à une crème brûlée lorsqu’elle est préparée comme il faut et superbement présentée. Ce dessert est la conclusion parfaite d’un repas d’amoureux, comme celui que vous réaliserez ce mardi pour la Saint-Valentin. Classique ou au fruit, à vous de choisir. Mais pas de crème brûlée sans casser les oeufs! Vous savez ce qu’il vous reste à faire.