À l’IFM, le samedi 11 novembre, les rimes et le flow des poètes se sont mêlés aux mesures et aux rythmes des musiciens. Une grande valse entre poésie et musique, conduite par Michel Ducasse, Lionkklash, Joanito Martin pour les mots, et Fusional Mind (Steeve Laridain, Kevin Larubarbe, Josian André, Mervyn Laval et Ludovic Dusalanga) pour la musique. En appoint : Kan Chan Kin, Philippe Thomas et Samuel Laval. Une initiative baptisée Tapaz, selon le titre d’un texte de Lionkklash.
Le public a pu découvrir et apprécier cette formule qui fait la part belle aux textes. En première partie de ce concert, trois écritures différentes et un seul objectif : laisser les mots prendre le large pour embarquer le public dans des univers poétiques particulièrement riches de sens. Chacun à sa manière, Lionkklash, Joanito Martin et Michel Ducasse ont donné à entendre des textes tendres et engagés, dont un hommage à Mandela, ponctué par la guitare de Steeve Laridain et la clarinette de Samuel Laval.
En deuxième partie, place à Fusional Mind. Au programme : quelques titres du premier album et des nouveautés, une superbe reprise de Ras Couyon de Kaya et un Papidou revisité par Fusional Mind et Lionkklash, avec sa verve et son talent de conteur. Pour finir en force et en beauté avec Tapaz, où les mots et la musique finissent par résonner dans la tête et dans le coeur.