Ce 31 mars 2014, la communauté télégoue célébrera Ougadi, le Nouvel an qui marque le jour de la création du monde. Cette fête est un moment de joie et de préparation pour affronter les épreuves de la vie. Les dévots se recueilleront dans un esprit de fête et de piété dans la ferveur des rites et des prières.
L’Acharya Sanjivi Manickam nous explique les rites et coutumes de cette fête, alors que la famille Appadoo de St-Pierre est en pleins préparatifs…
À l’Agrément, St-Pierre, chez la famille Appadoo, tout a été organisé depuis un mois pour accueillir cette nouvelle année. “Tous les membres de la famille apportent leur contribution. Nous effectuons un grand nettoyage de la cour et nous nous occupons ensuite de la maison. Nous nous débarrassons de tous les objets que nous n’utilisons plus. Et nous achetons des vêtements pour tout le monde”, confie Sanjiva Narasimha, le père de famille.
Ce jour de fête est attendu avec impatience pour partager un moment de joie, de bonheur et de prospérité ensemble. La famille Appadoo respecte chaque rite : se lever avant l’aube pour prendre un bain rituel à base de safran et d’huile parfumée; vêtus d’habits neufs, terminer les derniers préparatifs et réciter une prière à domicile. ?
Respect des traditions.
Avant de se rendre au temple, le thoranam sera placé devant la porte d’entrée de la maison et les enfants pourront dessiner le muggulu dans la cour. “C’est un spiritual gathering, un jour pour entamer une nouvelle année sous la protection divine. Mon épouse et moi faisons tout pour transmettre notre culture à nos deux enfants. La priorité, c’est l’unité familiale et le respect de nos traditions.”
Lundi prochain, 31 mars, après avoir assisté aux célébrations et rites dans le temple du quartier, les six membres de la famille Appadoo vont se retrouver pour déjeuner et dîner avec d’autres parents et quelques voisins. Au menu : des mets spéciaux – Pulihora, Dosa, Ariselu, Kara Possa, Boorelu, Daddojanam et Idli, le tout servi avec un chatini appelé le Gonguru Paccha.
Ougadi représente le jour où le dieu Brahma (l’une des trois figures suprêmes de la Trinité hindoue) créa les planètes, les étoiles, les saisons, les mois et les dieux de la moisson. C’est en ce jour sacré que la Terre a été bercée par les premiers rayons de soleil. L’Acharya Sanjivi Manickam du Krishna Mandiram, Rivière des Anguilles, le précise : “Ougadi est une combinaison de deux termes : Yugam, signifiant ère (l’époque ou une période de temps) et Adi, qui signifie le commencement. Ougadi est donc le commencement d’une nouvelle ère.” Les dévots profitent de cette fête pour entamer une nouvelle année dans les prières et les hommages aux divinités. Au total, il existe 60 cycles (noms) pour Ougadi. Cette année sera appelée le Jaaya Naama Ougadi et elle est censée apporter victoire et succès.