En 1984, Vishnu Lutchmeenaraidoo et sir Anerood Jugnauth ont offert une superficie de 525 arpents de terres à la Belle Mare Water Users Multi-Purpose Cooperative Society Ltd. Hier, ils ont refait ce même geste en annonçant, par la voix du ministre des Finances, qu’ils porteront cette superficie à 1 000 arpents « si les membres de cette société veulent bien relever le défi en diversifiant leurs activités vers l’agriculture raisonnée ». Vishnu Lutchmeenaraidoo leur a aussi promis un development certificate qui leur permettrait d’importer des équipements de l’étranger exemptés de taxes douanières et de la Taxe à la valeur ajoutée (TVA), et aussi tout le financement nécessaire pour améliorer leurs conditions de vie.
« Réfléchissons à la diversification agricole, à l’élevage, on peut les faire grâce à la formation que nous allons vous offrir également. Mon souhait est que ce projet soit bénéfique aux 800/900 familles membres de cette société coopérative et qu’il devienne un exemple pour toute l’île Maurice », a lancé le ministre des Finances, lors de l’Onion Harvest Ceremony à Belle-Mare, hier après-midi. « Si zot anvi pano soler, nou dakor pou donn zot finansman neseser », ajoute le ministre, qui compte consacrer Rs 1 milliard des Rs 10 milliards disponibles à la Maubank pour les Petites et moyennes entreprises (PME) aux sociétés coopératives. Mais, a-t-il mis en garde, « tro boukou sosiete koperativ finn kokin. Eski zot pre pou relev le defi ? » La réponse ne s’est pas fait attendre, avec des pétarades. Vishnu Lutchmeenaraidoo a également annoncé à ces agriculteurs que le Premier ministre sir Anerood Jugnauth viendra leur confirmer en personne ces annonces.
Pour sa part, le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, a annoncé aux planteurs d’oignons que l’Agricultural Marketing Board (AMB) compte revoir le prix qui leur est offert pour leur production, de Rs 28 000 à Rs 29 500 la tonne. Il leur a également parlé des difficultés que rencontrent les agriculteurs dans leur travail, surtout à cause du changement climatique. « La population mondiale augmente et on prévoit qu’elle atteindra 9 milliards de personnes en 2050. Comment nourrir tout ce monde si nous ne luttons pas contre le changement climatique ? » a-t-il lancé. Mahen Seeruttun encourage les planteurs à utiliser de moins en moins de produits chimiques, « qui, certes, augmentent le rendement dans le court terme, mais rendent la terre aride sur le long terme ». De son côté, le ministre du Business et des Coopératives, Sunil Bholah, a déclaré qu’il compte revigorer le mouvement coopératif. « Dan kat an ou pou trouv enn lot mouvman dan Moris », a-t-il promis.