Jeremie Genave a placé la barre à très bonne hauteur cette saison. Le culturiste de la Cité Vallijee, sociétaire du La Tour Koenig Gym compte briller lors des concours Mr Europe juniors en juillet prochain et Mr Indian Ocean en décembre prochain. Afin d’atteindre cet objectif, il a bénéficié de l’apport de Hercules Fitness distributeur de Best Body Nutrition à Maurice. Un apport qui se chiffre à Rs 30 000 mensuellement en termes d’équipements et de suppléments.
L’officialisation de ce support a été effectué, vendredi dernier à Port Louis, en présence d’Ajay Beekharry directeur de Hercules Fitness et de Richard Albert responsable du La Tour Koenig Gym. Ancien champion de cross-country au cours des années 80 et établi depuis en Europe, le premier nommé a également du consentir à beaucoup de sacrifices pour réussir dans sa vie professionnelle. De ce fait, il n’a pas hésité à aider un athlète d’origine modeste. «A travers Jeremie, je retrouve mon passé», a-t-il d’ailleurs mentionné, tout en avançant qu’il lancera bientôt une académie à Maurice et qui sera ouverte aux athlètes de différentes disciplines.
D’ailleurs, Ajay Beekharry a découvert le potentiel de Jeremie Genave au cours du récent Mr Indian Ocean à Belle Rose. Une compétition au cours de laquelle ce dernier s’était imposé dans la catégorie -75 kg pour ensuite se retrouver parmi les cinq meilleurs en overall. Il devait alors contacter Richard Albert pour entamer les démarches en vue d’un éventuel sponsorship. Le mentor ne tarit pas d’éloges envers son jeune protégé de 21 ans. «Il a connu des moments difficiles dans son existence, mais s’est toujours montré persévérant. A mon avis, il peut viser très haut, mais doit atteindre les 95 kg avant le concours Mr Europe».
Selon Richard Albert, tout culturiste doit consentir à beaucoup de sacrifices s’il veut atteindre le haut niveau. «C’est une discipline très coûteuse, et il est dommage qu’à Maurice, les culturistes ne bénéficient pas de réel soutien. De plus, ils doivent effectuer des déplacements à l’étranger à leurs propres frais. De ce fait, Jeremie doit profiter pleinement de cette opportunité, car à mon avis, il peut aspirer à une consécration mondiale dans deux à trois ans».
Quant au principal concerné, employé d’un magasin de la capitale, il se sent désormais plus motivé pour atteindre ses objectifs. «Je peux viser encore plus haut avec un tel soutien. Mes parents sont séparés, mais Richard Albert a été comme un second père pour moi. Avec déjà trois années dans ce milieu du culturisme, je compte maintenant parvenir à un autre niveau». Toutefois, son palmarès est déjà prometteur, avec le titre de Mr Port Louis, celui de Mr Mauritius chez les -75 kg et la deuxième place au concours Mr Independence la saison dernière. Cette année, ce sera sur le plan international que Jeremie Genave tentera de justifier les espoirs placés en lui.