Jimmy Reynald (au centre) a fi nalement pris le meilleur de l’Indien Dharmendur Munde, tandis que Yusuf Goolam Hossen (à dr) a complété le podium

Jimmy Reynald a conclu en apothéose cette saison 2019. Vainqueur tour à tour de Mr Republic, de Mr Beau Bassin Rose-Hill et de Mr Mauritius, le culturiste a cette fois étoffé son palmarès en décrochant le titre de Mr Indian Ocean. Reste que la lutte a été âpre jusqu’au bout, en, raison du challenge de l’Indien Dharmendur Munde lors de ce concours organisé par la New Body Building Federation et tenu dimanche dernier à la salle des fêtes de la Municipalité de Quatre Bornes à Belle Rose. Le podium a été complété par Yusuf Goolam Hossen, alors que les autres titres sont revenus à Miguel Didié (Men’s Physique), au Malgache Rehozoe Pradellain (classic body building), Anand Koylash (vétérans), Laurie Grande Oreille (Miss Bikini) et Cheryline Larose (Miss Figure).

Ce concours final de la saison avait donc attiré deux Indiens, deux Malgaches et dix Rodriguais. Dans le camp mauricien, on notait toutefois l’absence de Jean-Philippe Ravina et Carinne Jeewooth vainqueurs respectifs de Men’s Physique et Miss Figure lors du concours national tenu le mois dernier.

Dès le passage des différents protagonistes au niveau des catégories, la prestation de Dharmendur Munde avait ébahi plus d’un. Il était alors évident que Jimmy Reynald aurait du fil à retordre. Tant et si bien que ces deux culturistes se retrouvaient en concurrence avec Daren Suppanee, Yusuf Goolam Hossen, Kendy Pooliah et Anand Koylash à l’issue de la présélection finale pour l’attribution du titre. Ces deux derniers étaient par la suite éliminés, de même que Daren Suppanee et les cinq membres du jury se retrouvaient alors avec trois athlètes qui se donnaient à fond sur scène et qui n’ont pas hésité à faire valoir leur potentiel dans la salle devant un public enthousiaste.

Au bout du compte, Jimmy Reynald raflait la mise face à un Dharmendur Munde qui n’avait certainement pas démérité. De son côté, Yusuf Goolam Hossen qui s’était retrouvé à la troisième place lors de Mr Mauritius, obtenait le même rang, au détriment de Daren Suppanee, runner-up du concours national.

De son côté, le Malgache Rehozoe Pradellain émergeait lors du concours classic body building, devant l’Indien Mahesh Kumar et le Mauricien Reza Imrith, alors qu’Anand Koylash s’avérait le meilleur, sans surprise aucune, en overall dans la catégorie Masters. Laurie Grande Oreillle, lauréate au niveau national, récidivait lors du concours Miss Bikini, tandis que Cheryline Larose n’avait pas d’adversaires chez Miss Figure. Quant à Miguel Didié, deuxième en Men’s Physique lors du concours national, il se retrouvait cette fois à la première place, en devançant Girishwarsingh Mudhoo en overall. Il faudra cependant noter la prestation intéressante des culturistes de Rodrigues qui ont terminé à la première place dans quatre catégories.