Curepipe compte lutter pour la sauvegarde de l’environnement et de la santé publique tout en favorisant la promotion du bien-être du citoyen. Pour se faire, le Conseil de la ville a voté, à l’unanimité, la création de postes à cet effet, et plus précisément celui d’Environmental Compliance Officers.
Bien que le nombre d’employés qui seront affectés à ce poste n’a pas encore été défini, la municipalité de Curepipe, en adoptant la motion d’Ananda Rajoo, du MMM, lors de la réunion du Conseil d’hier après-midi sur la création de postes pour l’Environmental Compliance Officers, souhaite envoyer un signal fort à la population. Car elle ne compte plus tolérer l’incivisme des habitants ainsi que la pollution, qui prend de l’ampleur au sein de la Ville Lumière. Ceux affectés à ce poste auront d’ailleurs pour mission d’identifier les problèmes aussi bien que les délits. La municipalité reconnaît ainsi que l’extension de bâtiments sans permis de construction de même que les terrains en friches constituent un problème majeur pour la vie des citadins. « Au fil des années, la municipalité a rencontré divers obstacles, notamment environnementaux ou sanitaires. Il est temps de mettre en place une équipe qui pourra faire le suivi, la liaison avec la municipalité ainsi que l’éducation des contrevenants », explique Ananda Rajoo. Revenant sur le nombre de communiqués parus dans la presse concernant le nettoyage des terrains en friche, le conseiller mauve estime que ces mesures doivent être « quotidiens ». « La municipalité ne peut pas prendre des mesures drastiques uniquement lorsqu’une maladie pointe son nez. Il faut que le nettoyage des terrains soit fait régulièrement », soutient ce dernier. Pour M. Rajoo, la création de ce poste aura des résultats conséquents dans quelques années. Ce dernier assure que le nombre de délits liés à l’incivisme sera réduit.
Du côté de la municipalité de Curepipe, la commission de santé publique indique que des mesures ont été prises avec la collaboration du ministère de la Santé pour prévenir la prolifération des moustiques. Ananda Rajoo a proposé dans la foulée que Mario Bienvenu, maire de Curepipe, fasse cette proposition au sein de l’Association of Urban Authorities.