La ville de Curepipe connaîtra des travaux sur 57 sites durant les prochains mois. Il s’agit de projets, explique le maire Hans Marguerite, concernant la rénovation de l’hôtel de ville, la construction du nouveau marché de Curepipe et celle de l’Urban Terminal. Le maire a demandé à tous les conseillers d’être présents sur le terrain, d’autant que ces projets coïncident avec la période des festivités de fin d’année.

« J’ai eu une réunion avec les autorités concernées, notamment la National Development Unit et la Road Development Authority, sur le démarrage des travaux dans la ville de Curepipe. Je tiens à informer les conseillers que ceux-ci commenceront bientôt sur 57 sites de la ville. Les travaux se tiendront pendant les mois d’octobre, novembre et décembre. Il faudra donc être sur le terrain pour que les citadins ne soient exposés à aucun risque », a indiqué le maire hier au Conseil municipal de Curepipe.

Concernant la rénovation de l’hôtel de ville, Hans Marguerite devait expliquer qu’il attend toujours le feu vert du Central Procurement Board. « D’ici la fin de la semaine prochaine, toutes les procédures devront être terminées et les travaux de rénovation devront commencer par la suite », souligne-t-il. Par rapport au projet du nouveau marché de Curepipe, qui devra venir remplacer le Forum, le maire a indiqué que le consultant devra présenter la maquette d’ici trois semaines.

Autre sujet abordé au Conseil municipal d’hier, concerne le renouvellement des permis à des maisons de jeux. La conseillère du PMSD, Nathalie Gopee, déplore qu’une maison de jeux, se situant dans un quartier résidentiel, ait obtenu son permis malgré les diverses plaintes des habitants de la région. Hans Marguerite devait souligner qu’il s’est rendu sur place et a pris notes des doléances des habitants. « Je suis conscient que cette maison de jeux pose beaucoup de problèmes aux habitants. Toutefois, la police n’a aucun dossier qui peut être présenté à la Gambling Regulatory Authority (GRA) pour la révocation de son permis. Nous travaillons en collaboration avec la police afin de voir si cette maison de jeux opère au détriment des habitants », dit-il. Nathalie Gopee a aussi insisté sur le fait que la mairie doit adresser une lettre à la GRA pour lui faire part de cet inconvénient.