– Le bâtiment prêt en septembre 2020 au lieu de juillet.

Les travaux de rénovation de l’hôtel de ville, à Curepipe, seront achevés en septembre 2020 au lieu de juillet 2020. Selon le maire de la ville, Hans Marguerite, le projet a accusé deux mois de retard en raison du mauvais temps, notamment le passage de la tempête tropicale Calvinia fin décembre et les pluies torrentielles en début d’année. L’approche de la saison hivernale pourrait aussi retarder les travaux. Toutefois, précise-t-il, 50% des travaux ont déjà été complétés.

« Nous avons eu une réunion avec l’entrepreneur à la municipalité de Curepipe la semaine dernière. 50% des travaux ont déjà été complétés jusqu’ici. Toutefois, tous les travaux ne pourront être complétés jusqu’à fin juillet, comme prévu initialement. Ils accuseront deux mois de retard et seront achevés fin septembre, et ce en raison du mauvais temps. Les ouvriers ne peuvent procéder aux travaux quand il pleut. Fin décembre, il y a eu le cyclone Calvinia suivi des pluies torrentielles.

Raison pour laquelle les travaux ont été retardés », a expliqué Hans Marguerite. Et de souligner que la période hivernale va se pointer dans quelques mois, ce qui rendra les travaux encore plus difficiles sur le site de construction. « À l’issue de la réunion, l’entrepreneur a expliqué que les architectes et ouvriers essaient de compléter les plus gros travaux avant l’arrivée de l’hiver en avril prochain », a-t-il dit.

En ce qui concerne l’état actuel de ce bâtiment faisant partie du patrimoine, le maire de Curepipe fait ressortir que la phase 1 a été complétée, c’est-à-dire que toutes les structures abîmées, notamment les bois pourris, ont été déjà enlevées. « En ce moment, la structure est nue. Les ouvriers travaillent actuellement sur les fondations du bâtiment. Ils refont le béton afin de construire une fondation plus solide. Pour ce qui est des structures en bois, les travaux se font dans l’atelier de l’entrepreneur. L’espace autour du site de construction est limité et les travaux d’architecture en bois sont très délicats. D’où la raison pour laquelle l’entrepreneur a décidé de les compléter dans son atelier », a déclaré le maire.

Pour rappel, un budget de Rs 140 millions a été alloué pour la rénovation de l’hôtel de ville à Curepipe. Ce bâtiment historique, considéré comme patrimoine national, était à l’état de ruine pendant plusieurs années. Sa rénovation est un des plus grands projets attendus dans la ville de Curepipe cette année. La compagnie Desai & Associates Ltd était chargée d’évaluer l’état de l’hôtel de ville avant le début des travaux de rénovation et le contrat a été attribué à RBRB Construction Ltd pour un montant total de Rs 140 889 388,80. La durée du projet devait être de 15 mois et la “defects liability” de 365 jours.

Initialement, le consultant Desai & Associates Ltd avait réclamé une facture de Rs 1,8 million pour les travaux d’évaluation mais plusieurs mois plus tard, il a revu ses frais à Rs 6 millions. Interrogé sur la situation, le maire Hans Marguerite a déclaré que les négociations sont toujours en cours. « Nous reconnaissons que le consultant a réalisé un travail parfait, ce qui se reflète dans ses présentations. Toutefois, il aura à justifier comment les frais sont passés de Rs 1,8 million à Rs 6 millions. Il devra notamment présenter ses travaux de phase en phase, justifiant la somme réclamée. Nos avocats travaillent actuellement sur ce problème », a conclu le maire.