Politique zéro tolérance pour les marchands ambulants dans la ville de Curepipe au mois de décembre. La municipalité de Curepipe s’active et prend toutes les dispositions requises et ce, en collaboration avec la police, pour interdire les marchands ambulants dans la ville Lumière pendant cette période festive. Lors d’une réunion du Conseil municipal le vendredi 29 novembre, le maire, Hans Marguerite, a demandé qu’un maximum d’inspecteurs municipaux soient déployés dans la ville en ce sens.

Des marchands ambulants illégaux refont surface dans la ville de Curepipe en cette période festive. La mairie bénéficie depuis une semaine du soutien de la force policière pour assurer l’ordre. « Les policiers sont déjà présents au quotidien à Jan Palach Nord et Sud pour que des marchands ambulants ne viennent installer illégalement des étals au détriment des opérateurs enregistrés auprès de la municipalité. Je demande ainsi à l’administration de déployer un maximum d’inspecteurs à travers la ville pour soutenir la force policière jusqu’au 5 janvier prochain. Les policiers ne pourront procéder à des saisies si les inspecteurs ne sont pas présents sur le terrain », a fait ressortir le maire.

Par ailleurs, Hans Marguerite a réclamé que la ville soit nettoyée sur une base plus régulière et que des camions de « scavenging » soient mis à contribution tous les jours. Il a aussi demandé que la ville soit parée de lumières durant tout le mois de décembre. Par ailleurs, un courrier a été envoyé à la compagnie indienne Larsen &Toubro pour qu’elle installe des points lumineux dans tous les endroits et chemins où des travaux du Metro Express sont entamés.