Après plusieurs annonces, le projet du nouveau marché de Curepipe se concrétise enfin. La compagnie Synergy Consulting Ltd a présenté hier après-midi le projet à la mairie de Curepipe. En ce sens, une maquette devra bientôt être présentée et les travaux devront incessamment débuter.

C’est ce qu’a annoncé le maire de la ville, Hans Marguerite, lors d’une réunion spéciale du conseil municipal le même jour. « Nous avons eu une réunion avec la compagnie Synergy Consulting Ltd. D’ici un mois, la maquette sera prête et présentée au conseil municipal. Je tiens à préciser que le nouveau marché comprendra 788 étals, ce qui permettra à tous les marchands de travailler deux jours par semaine », a indiqué le maire de Curepipe.

Toutefois, ce dernier n’a pas voulu donner plus d’informations à ce sujet, affirmant que la mairie est toujours en phase de discussion avec la compagnie. En effet, les conseillers de la majorité ont assisté à une présentation du projet par la compagnie Synergy Consulting Ltd. Les conseillers de l’opposition n’y étaient pas invités. Une source de la municipalité de Curepipe devait nous informer que le projet est en voie de réalisation et que le nouveau marché sera baptisé “New Modern Market of Curepipe”.

« À la suite de cette réunion, les travaux ne devront pas tarder à débuter », a indiqué Hans Marguerite. Par ailleurs, à la réunion spéciale du conseil municipal d’hier, le maire devait expliquer que le budget alloué et approuvé pour la rénovation de l’hôtel de Ville s’élève désormais à Rs 145 millions, contre Rs 135 millions précédemment. De plus, Hans Marguerite a précisé que les travaux de rénovation au cimetière Bigarade, à Curepipe, ont coûté Rs 9 millions. « Les travaux se poursuivent au cimetière. Notre prochaine mission sera de remplacer l’ancien incinérateur, qui date de 18 années.

De plus, nous devons travailler sur le “partitioning”, qui n’a pas été fait depuis assez longtemps. Nous avons aussi placé au cimetière un réservoir d’une capacité de stockage de 9 000 litres. Deux autres seront ultérieurement placés. Nous projetons également d’installer une douche, avec l’eau chaude, pour les employés du cimetière. Par ailleurs, des caméras de surveillance seront installées pour assurer la sécurité des gardiens de nuit », a-t-il expliqué. Et d’ajouter qu’une somme de Rs 14 millions a été approuvée pour l’exercice financier 2018-2019 pour les travaux de drainage.

Le maire devait rappeler que Rs 30 millions avaient déjà été approuvés pour l’année 2017-2018 et qu’il reste encore Rs 16 millions à être approuvé pour l’année 2018-2019. Hans Marguerite a également annoncé le lancement d’un jeu « Question pour un Champion », en collaboration avec l’Ong United Green. Ce jeu, dont l’objectif est de sensibiliser les jeunes sur l’environnement, sera lancé dans chaque “Ward” de Curepipe. Toutes les questions, dit-il, seront axées sur l’environnement. « Le principe sera similaire au jeu original diffusé sur France 3. Des sous-comités seront prochainement créés dans le prochain comité de Bien-être pour lancer le programme.

La finale aura lieu au Collège Royal de Curepipe », précise le maire. HT Nathalie Gopee rejette la liste des travaux prioritaires L’ambiance au début de la réunion du Conseil municipal était électrique. L’objectif de cette réunion spéciale des conseillers était d’approuver la liste des projets prioritaires pour l’année financière 2018-2019.

Or, selon la conseillère du PMSD, Nathalie Gopee, aucun des projets figurant sur la liste ne concerne la ville de Curepipe et n’est en aucun cas une priorité pour les habitants. « La majorité des projets figurant sur cette liste, concernent les endroits avoisinants, notamment Floréal et Sadally, entre autres. Rien n’est mentionné pour la ville de Curepipe. Depuis 2016, nous avons évoqué l’importance du projet Pont d’Eau Coulée mais il ne figure jamais sur la liste prioritaire », déplore la conseillère.

Le maire devait lui expliquer que tous les projets figurant sur la liste sont réalisés par la National Development Unit et que la mairie « ne peut rien faire » à ce sujet. Le ton est alors monté d’un cran et le maire et la conseillère se sont livrés à une prise de bec. Le maire devait lancer à Nathalie Gopee : « Al aprann to dosie apre to koze. » La conseillère du PMSD a alors répondu : « Twa ki pa konn to dosie. Nou pa fer biblo isi nou. »