Les conseillers MMM/MSM, siégeant à Curepipe, ont, lors d’un point de presse hier à l’hôtel de ville, déploré que de nombreux projets « n’ont à ce jour pas encore été concrétisés ». Ils avaient été annoncés par le maire de Curepipe, Mario Bienvenu, et les conseillers du Ptr-PMSD. Selon eux, ce « bouz-fix » à la municipalité de Curepipe est dû au manque de fonds dans les caisses municipales.
Depuis six mois, les conseillers de l’opposition disent se battre pour le progrès et le changement dans la ville de Curepipe. Cependant, au sein de la majorité, disent-ils, l’intérêt n’est pas le même. L’annonce de divers projets par MMSD et le Ptr/PMSD à Curepipe a contribué à « l’immobilisme de la ville qui a pris de l’ampleur à cause de la mauvaise administration de la ville ».
Ananda Rajoo, chef de file des mauves à Curepipe, a déploré que des projets, pourtant annoncés par le maire de la ville, ne se sont pas concrétisés à ce jour.
« La mairie perçoit des revenus de Rs 281 millions alors qu’elle estime ses dépenses à Rs 297 M. Cela n’englobe pas le paiement de salaire des employés », a soutenu Sundee Beedassy, membre du MMM. « Si nous considérons les projets à Curepipe et l’argent dont dispose la ville, nous ne sommes même pas en mesure de financer la construction d’un drain », indique cette dernière. Et d’avancer dans la foulée : « Gouvernman santral pe ekzers enn minmiz lor tou proze lavil, prinsipalman dan Curepipe. Minisipalite pa kapav depann lor so prop lakes pou fer avans enn bann proze. Li pe depann inikman lor finansman National Development Unit (NDU) pou al de lavan. »
Sundee Beedassy est d’avis que la municipalité de Curepipe est « la seule ville » qui n’a pas connu de « véritable développement ». Et de s’interroger sur la « formule magique » que compte utiliser Mario Bienvenu pour concrétiser tous ces projets, qui concernent entre autres, l’éclairage de divers quartiers, l’amélioration de la fontaine devant l’hôtel de ville, l’organisation d’activités sportives.
« Sis mwa inn pase, nanye pa finn fer ! », déplorent les conseillers MMM-MSM. « Le pire, c’est que la nouvelle équipe du Ptr-PMSD, menée par le MMSD, poursuit avec la même vision », soutiennent-ils. Selon eux, Mario Bienvenu serait un agent anti-changement dans la ville de Curepipe qui couvrirait les agissements des membres de l’ancien conseil. « Swadizan li ti pou netway lavil Curepipe me letan gete, li pe netwaye ek pe met anba tapi », soutient l’ancien maire mauve de Curepipe. Il est également revenu sur les déclarations de Mario Bienvenu à une conférence de presse la semaine dernière, surtout sur l’annonce de la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU) entre la municipalité, le MMSD et l’ONG SOS Patrimoine en Péril en vue de procéder à la rénovation de l’hôtel de ville de Curepipe. « Cela n’a jamais été approuvé par le Conseil de Curepipe. Ce qu’a avancé Mario Bienvenu est complètement faux. Il faudra que le maire s’explique à ce sujet », a déclaré Ananda Rajoo.
Les conseillers mauve et orange ont soutenu que les Curepipiens « réclament surtout une ville propre et que les services prioritaires soient convenablement assurés ».