Les habitants de la région de Casernes, Curepipe, sont en état de stupéfaction depuis la matinée d’hier avec la découverte de la scène d’horreur qui s’est jouée dans une de maison située à la rue Stevenson. Dans un premier temps, Roger Clovis Mootoosamy, 58 ans, a été retrouvé pendu dans la cour du domicile familial avant que son demi-frère aîné, Claude China, 70 ans, ne soit découvert poignardé à l’intérieur de la maison
 Les informations recueillies par Week-End auprès de membres du voisinage et de sources policières tendent à confirmer que c’est un proche des deux demi-frères qui a fait la découverte peu avant 10h, hier matin. D’abord, ce proche parent des deux victimes devait tomber des nues en voyant une corde autour du cou de Roger Clovis Mootoosamy et qui était attaché à une structure servant de support à une citerne d’eau.
Devait suivre un moment de panique et d’affolement dans ce quartier habituellement paisible. À ce moment précis, tous ignoraient qu’un autre cadavre se trouvait encore dans la maisonnette en tôle où les deux demi-frères habitaient depuis un certain temps déjà. En effet, ce n’est qu’à l’arrivée des membres de la Scene Of crime Examiners que le cadavre de Claude China sera découvert à l’intérieur de la maison, un couteau à ses côtés.
Avec ce véritable carnage, les premiers policiers arrivant sur les lieux devaient coordoned-off le secteur en attendant l’arrivée des membres de la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe et ceux de la Major Crime Investigation Team (MCIT) en vue des premières étapes de l’enquête policière. De son côté, après avoir effectué un premier examen des deux corps sur les lieux, le Chief Police Medical Officer, le Dr S. K. Gungadin, devait donner des instructions pour que les dépouilles soient transportées à la morgue en vue des autopsies.
Cet exercice, qui était toujours en cours dans la soirée d’hier, est considéré comme étant déterminant pour la suite de l’enquête policière qui a débuté depuis hier matin. En effet, en se basant sur le rapport du CPMO Gungadin, les enquêteurs devraient établir s’il y a foul play ou non dans cette sombre histoire. Selon les recoupements d’informations, un des faits qui auraient intrigué les enquêteurs de la police jusqu’ici est la position dans laquelle se trouvait le corps de Roger Clovis Mootoosamy.
À ce stade, soit avant la fin des autopsies, hier soir, les limiers privilégiaient la thèse d’une dispute des plus houleuses entre les deux demi-frères dans la soirée de vendredi à samedi matin. Jusqu’ici, tout porte à croire que Roger Clovis Mootoosamy a infligé un coup de couteau à Claude China avant de se passer la corde autour du cou pour se suicider