Les problèmes d’hygiène au marché de Curepipe ont été évoqués au Conseil de Curepipe réuni mercredi après-midi à la mairie. Le conseiller rouge Anil Dhorbal a remis en question le nettoyage du marché et le stockage des viandes, entre autres.
« Bazar Curepipe, lakaz mikrob ! » C’est en ces termes que le conseiller Anil Dhorbal a commenté l’hygiène du marché de Curepipe. Selon le conseiller du Parti travailliste (Ptr), rien n’est fait pour garantir la salubrité des lieux. Parmi les questions posées au maire Sunil Beedassy : « Combien de fois le marché a-t-il été nettoyé depuis sa rénovation ? Combien de spot checks ont été effectués ? » Anil Dhorbal a toutefois précisé que même si le marché est nettoyé, cela ne se fait pas avec du détergent. D’ailleurs, renchérit-il, depuis la sécheresse, le marché n’a pas été nettoyé de fond en comble. « Ce sont les maraîchers eux-mêmes qui confirment cela », soutient-il.
Par ailleurs, Anil Dhorbal s’interroge sur les conditions sanitaires au niveau des boucheries. « Est-ce que les produits sont conservés dans des réfrigérateurs ? Et si c’est le cas, restent-ils allumés toute la nuit ou sont-ils réglés selon un timer qui les maintiendrait éteints jusqu’à 5 h du matin, avant l’ouverture du marché ? Il est de notre devoir de nous assurer que les clients du marché achètent des produits de qualité. » Et de réclamer des inspections à ce sujet.
Toujours concernant la vente de viande fraîche, Anil Dhorbal a demandé au maire si les entrées des cargaisons de viandes étaient faites dans un Occurrence book et si le poids des produits était vérifié par l’inspecteur responsable, n’obtenant toutefois aucune réponse. Une balance électronique a cependant été mise à la disposition du public, lui permettant ainsi de « s’assurer que le poids du produit acheté correspond bien à celui annoncé par le maraîcher », relève Anil Dhorbal.
Autres sujets évoqués : la location du gymnase municipal James Burty David situé à Trou-aux-Cerfs les dimanches après-midi et les négociations pour l’achat du bâtiment Lake Point, situé sur un terrain appartenant à la mairie.