La Commission de la santé publique de la municipalité de Curepipe, lors de sa rencontre du 2 avril dernier, avait à l’ordre du jour l’upgrading du Square Bruce pour y accueillir des marchands ambulants de la ville, apprenons-nous. Et c’est après une réunion avec les commerçants de la ville en présence d’Éric Guimbeau et de Radhika Jagatsingh-Buspoteea, respectivement leader et secrétaire général du Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD), que la municipalité devait choisir d’autres options.
Le Square Bruce, situé à proximité de la gare routière Yan Palach Sud, avait été envisagé par la Commission de la Santé Publique pour le relogement des marchands de rue de la ville. Cela avait été discuté lors d’une réunion du 2 avril à la municipalité de Curepipe lors de la réunion de la commission. Parmi les recommandations, il était question de faire du Square Bruce « une foire typiquement mauricienne où on aura tous les produits locaux et chics avec toutes les aménités modernes et un food court futuriste ».
Kritanand Beeharry avait souligné l’importance d’aménager un food/craft market au Square Bruce afin d’y centraliser tous les marchands de la ville. Une fois que tous ces aménagements auraient été faits, aucun marchand ambulant n’allait être toléré dans le centre ville, indiquait-il alors. Soutenu par l’adjointe au maire Kamla Varmah, il estimait que le Square Bruce serait une vraie source de revenus pour la mairie. Une cinquantaine de marchands ambulants opérant dans la légalité mais n’ayant pas un endroit spécifique pour travailler avaient déjà été répertoriés. La proposition de déplacer le boulodrome avait également été faite, afin d’offrir plus d’espace aux marchands ambulants. Le Lakepoint aurait également été utilisé dans ce projet de relogement. Toutefois, Mme Varmah a jugé important que ce projet de relogement se fasse en collaboration avec les commerçants de la ville. Concernant les marchands de la foire Ramdin, il était convenu que la mairie propose aux 62 marchands illégaux un autre lieu d’opération afin d’y travailler avec « toutes les normes et conditions de la mairie ».
Toutefois, après une réunion avec les commerçants de la ville en présence d’Éric Guimbeau et de Radhika Jagatsingh-Buspoteea, respectivement leader et secrétaire général du Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD), la municipalité devait choisir d’autres options. Les marchands ambulants de Curepipe s’interrogent sur les motivations de la municipalité à ce sujet. « Pourquoi changer d’avis alors que le Forum n’est même pas prêt et représente toujours une menace pour la sécurité des marchands ? Qui peut nous assurer que nous ferons de bonnes affaires à Forest-Side ? » se demandent-ils.
Rappelons que 89 marchands (64 de l’ex-Foire Ramdin, 20 du Piton Building et cinq de Bleu Blanc Rouge) sont affectés par cette décision municipale. Ceux-ci envisagent toutes les possibilités afin que la municipalité de Curepipe fasse marche arrière. Ils évoquent la réunion du 21 février 2013 de la Commission de la santé publique qui parlait du relogement d’une centaine de marchands au Square Bruce. Lors d’une rencontre avec les marchands ambulants le 5 septembre dernier, Mario Bienvenu avait pris l’engagement que « le Conseil ne bougera pas les marchands aussi longtemps que le nouveau bâtiment du Forum ne sera pas opérationnel ».