Le Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD) a évoqué son souhait de rénover « gratuitement » le bâtiment abritant la salle des fêtes de Curepipe. Toutefois, le MMM/MSM conteste la participation du MMSD aux projets municipaux du côté de l’opposition et estime que la requête devrait être adressée au ministère des Administrations régionales en vue de dégager des fonds à cette fin.
« La demande des fonds destinés à la rénovation de l’hôtel de ville de Curepipe, bâtiment abritant la salle de fêtes de la ville lumière, devrait être faite au ministère des Administrations régionales », soutiennent les conseillers MMM/MSM siégeant à Curepipe. Selon eux, il est impératif que les autorités compétentes soient informées de la situation afin d’obtenir une aide financière pour redonner vie à l’édifice. En effet, au mois de janvier, un rapport « défavorable » du département Welfare a souligné l’état vétuste de l’hôtel de ville de Curepipe.
Pour Ananda Rajoo, conseiller mauve, « il est temps d’agir ». Il a proposé à Mario Bienvenu, maire de la ville présidant la dernière réunion du Conseil, d’adresser une correspondance à Hervé Aimée, ministre de tutelle, lui exposant la situation en vue de solliciter une aide financière pour retaper le bâtiment. Bien que contesté dans un premier temps par les membres de l’opposition, il a été également convenu qu’un comité (regroupant des représentants de la mairie de Curepipe, du MMSD, du National Heritage Fund, de l’association SOS Patrimoine en péril, des autorités compétentes) soit institué afin de débattre du sujet.
Cependant, dans les rangs du MMSD, c’est un autre son de cloche qui se fait entendre. Le parti de l’aigle, dont est issu Mario Bienvenu, envisage d’entreprendre les travaux de réparation gratuitement. Radhika Jagatsingh-Buspoteea, secrétaire du MMSD, soutient que le parti aurait fait une proposition concrète à la municipalité de Curepipe en ce sens dans une correspondance. Elle explique que la rénovation de l’hôtel de ville de Curepipe est un projet qu’Eric Guimbeau, leader du MMSD, aurait à coeur. Dans le but d’obtenir l’argent nécessaire, le MMSD envisage de tenir des levées de fonds.
« Notre objectif c’est de refaire l’hôtel de ville de Curepipe sans que la municipalité de Curepipe n’ait à dépenser un sous. Cette initiative aidera la ville de Curepipe qui, comme les autres villes, a connu une réduction du budget dont dispose la municipalité », explique-t-elle. Mais, le projet attend toujours d’être finalisé.
« Le MMSD se penche actuellement sur toutes les alternatives possibles », avance notre interlocutrice. Toutefois, dans les rangs de l’opposition, solliciter l’aide d’Eric Guimbeau pour une infrastructure publique est déplacé. « C’est un projet d’intérêt national. Si le gouvernement ne peut financer le projet, la municipalité pourrait contracter un emprunt bancaire mais il n’est pas normal que le financement revient à un parti politique », explique Ananda Rajoo.
Au MMSD, on laisse entendre que ce projet contribue au bien-être des Curepipiens, auquel s’est engagé le parti. « Pourquoi nous en vouloir alors que nous travaillons pour les Curepipiens », s’y interroge-t-on.