Bravant le froid et la pluie de Curepipe, environ 700 personnes ont assisté samedi dernier au Willoughby Auditorium au concert « Hope » de la chorale oecuménique El Shaddai sur le thème « Buy a Ticket and Save a Life ». Objectif atteint pour cette chorale de la Résidence La Brasserie dirigée par Jonathan Vellen et qui visait à lever des fonds afin de venir en aide aux familles Figaro et Anoojee dont les enfants souffrent d’une maladie rare.
« À travers le gospel, qui est une musique vocale religieuse, nous avons relevé le défi de construire un pont entre les communautés de Maurice et nous sommes parvenus à les unir pour aider, soutenir et donner de l’espoir à deux familles en détresse », se félicite Jonathan Vellen, le responsable de la chorale oecuménique El Shaddai, dont la grosse majorité des membres habitent la Résidence La Brasserie, à Curepipe.
Interpellés par la situation difficile dans laquelle se trouve la famille Figaro qui habite le même quartier résidentiel qu’eux, les membres de cette chorale avaient décidé d’organiser un concert en vue de lever des fonds pour leur venir en aide. La benjamine de cette famille, Kelly, souffre d’une maladie rare et a besoin de suivre des traitements médicaux spécialisés en Inde.
Si la Society for Aid to Children Inoperable in Mauritius (SACIM) est venue en aide à la petite Kelly, ses parents ne pouvaient couvrir les frais de leurs séjours et déplacements vers l’Inde. « La maman de Kelly a dû arrêter de travailler parce qu’elle doit se rendre en Inde avec sa fille chaque six mois jusqu’à ce que Kelly atteigne ses neuf ans. Je pense que ce n’est pas difficile de comprendre ce que cela implique pour une famille modeste que d’avoir à trouver les moyens nécessaires pour emmener sa fille tous les six mois en Inde et ce pendant trois ans environ. D’où notre décision de lui venir en aide », explique Jonathan Vellen.
Alors qu’ils préparaient le concert, les membres de la chorale se sont aussi laissés interpellés par le cas de la famille Anoojee de Saint-Pierre. « La mère a été licenciée. M. Anoojee aura ainsi la possibilité de rendre visite à son fils à l’île soeur où il poursuit sa chimiothérapie », explique encore Jonathan Vellen.
Durant un peu plus de deux heures, les spectateurs se sont laissés gagnés par la cadence du Rythm and blues interprété par la chorale El Shaddai. « Un grand moment de partage et d’émotion », s’enthousiasme le responsable de la chorale.
Jonathan Vellen se dit d’autant plus heureux que la radio-Internet Radio Ado diffusait « en live » le concert. « Nous avons appris que des Mauriciens vivant à l’étranger se sont branchés sur cette radio afin de nous écouter ce soir-là », se félicite-t-il. Un petit groupe d’amis et les membres de la chorale travaillent également ensemble sur la réalisation d’une vidéo du concert, sous la direction de Josué Bonnefemme. Le clip vise à sensibiliser le public à la nécessité d’aider des familles en difficulté. « Chaque sou récolté ira à des associations s’occupant d’enfants inopérables à l’île Maurice et il en est de même pour la vente du CD qui suivra », indique le responsable de la chorale.
« Je lance un appel aux agences de voyage afin de proposer à ces familles des billets à prix réduits sur une base humanitaire », affirme Jonathan Vellen.