Après le départ de Mario Bienvenu de son poste de maire de Curepipe, une réunion s’est tenue à la mairie, rassemblant les conseillers de la ville. Lors de cette rencontre, Kamla Devi Varmah, précédemment adjointe au maire, a été promue maire de la ville de Curepipe jusqu’au mois de décembre. Ananda Rajoo, conseiller du MMM, a pour sa part été nommé adjoint au maire pour la même période.
La réunion bimensuelle du conseil municipal de Curepipe s’est tenue hier avec quelques chamboulements, notamment l’absence remarquée de l’opposition représentée par Nathalie Gopee, Irène Coret, Hans Marguerite, Malini Seewocksing et Dominique Chaton, les conseillers du MMM ayant rejoint ceux du PTr au sein du comité exécutif. À cet effet, les conseillers Herold Lafolle, Lindsay Paul et Ananda Rajoo présideront les comités des commissions d’éthique, d’infrastructures publiques et de Bien-être. L’atmosphère était plutôt plate tant il n’y avait aucun grand débat entre des conseillers plutôt dociles.
Lors de son discours, Kamla Devi Varmah a déploré l’absence des membres de l’opposition. « C’est triste et inacceptable de voir que l’opposition ne se montre pas sans prévenir. Dans le passé, nous étions une équipe. Les appartenances politiques ne devraient pas passer avant l’intérêt des Curepipiens ». La nouvelle mairesse a toutefois partagé sa « joie et fierté d’avoir accédé à ce poste jusqu’au mois de décembre ».
Pour cette réunion, les discussions principales ont surtout tourné autour des préparatifs pour les activités durant la période des fêtes de fin d’année. Une foire commerciale aura lieu dans le centre-ville avec les commerçants de la ville, du 8 décembre au 4 janvier, pour leur permettre de maximiser leurs gains pendant cette période festive. 370 stands seront à disposition. Les coûts des frais d’enregistrement devraient bientôt être communiqués.
Un grand nettoyage de la ville sera effectué pour préparer cet événement. Dans cette optique, Ananda Rajoo a déclaré que le toilettage de la ville aura pour but « de donner le bon exemple aux habitants ». Concernant l’utilisation de l’eau, l’adjoint au maire a ajouté qu’avec le « water stress » de la période estivale, la municipalité et les autorités s’arrangeraient pour ne pas utiliser l’eau de la CWA, mais plutôt pour recourir à des moyens alternatifs.