Les trois forces politiques, présentes à Curepipe lors des élections municipales, ont défilé tout l’après-midi d’hier dans les rues de la ville. Elles avaient tout le droit de se réjouir puisqu’il n’y a pas eu de perdant.
Les deux principaux blocs politiques, le Ptr-PMSD et le MMM-MSM se sont renvoyés dos à dos avec sept sièges chacun alors que le MMSD d’Éric Guimbeau a fait son entrée à la municipalité avec un élu. Le suspense au niveau du conseil municipal se poursuivra donc jusqu’à l’élection du nouveau maire et la constitution des différentes commissions pour gérer les dossiers prioritaires de la ville lumière.
Pour le moment, l’heure est au bilan. « C’est un résultat revigorant qui nous donne confiance pour les prochaines élections générales en 2015 », a affirmé hier le Campaign Manager du Ptr-PMSD Arvin Boolell.
Le sentiment au niveau du MMM-MSM, comme devait le faire ressortir le secrétaire général des Mauves Steve Obeegadoo, est que « le MMM a été victime de la division de vote provoquée par le MMSD ». Pour sa part, Éric Guimbeau a estimé que les Curepipiens ont bien réfléchi avant de se rendre aux urnes. Son parti, a ajouté le leader du MMSD, soutiendra tous ceux qui adhèrent à son programme.