La dernière réunion du Conseil municipal de Curepipe s’est déroulée dans une ambiance électrique jeudi. Mario Bienvenu, le maire de la ville, se serait en effet laissé emporter par les propos de conseillers MMM, entraînant un “walk-out” de l’opposition.
La situation aurait dégénéré lorsque le conseiller Kervin Ramma aurait adressé une remarque au maire alors que celui-ci annonçait sa prochaine participation à une conférence des maires, espérant revenir avec propositions pour la municipalité. Les conseillers de l’opposition MMM se sont ainsi dits « outrés » par une telle démarche alors que certains projets de la mairie, disent-ils, « n’aboutissaient pas pour des raisons budgétaires ».
Devant les hésitations du maire à répondre à leurs questions sur la situation financière de la mairie, le conseiller Kervin Ramma aurait laissé échapper un « si vous êtes encore là ! », mettant le feu aux poudres. Mario Bienvenu aurait ensuite demandé au conseiller MMM de « justifier ces propos ». Les autres conseillers de l’opposition auraient exigé des éclaircissements sur les déplacements du maire à l’étranger, réclamant des rapports sur les retombées de ces voyages. Celui-ci serait resté évasif mais n’aurait toutefois pas apprécié l’attitude des conseillers mauves à son égard.
Kritanand Beehary, conseiller municipal du Ptr, aurait pris la défense de Mario Bienvenu, invitant Sundee Beedassy, autre conseiller MMM, à « leve ale si to pa kapav ». Le conseiller Ananda Rajoo a, pour sa part, déclaré que le maire « prenait goût à toujours être en voyage alors que des projets tels la rénovation de l’Hôtel de Ville sont toujours en suspens ». M. Rajoo ajoute que « son refus de répondre prouve qu’il y a un manque de transparence ». Pour ces raisons, les conseillers MMM ont effectué un “walk-out”, action non commentée par Mario Bienvenu.