La CWA a réuni la presse jeudi afin de passer en revue la situation de l’eau à Maurice. Il ressort que l’ensemble de l’île a été déficitaire en eau de pluie de juin à octobre par rapport à la moyenne saisonnière. Elle encourage vivement la population à adopter une rigoureuse gestion de cette ressource pour les mois à venir.
De juin à octobre, contrairement à la moyenne saisonnière, l’ensemble de l’île n’a récolté que 67 % d’eau de pluie : le Centre (66 %) ; le Nord (57 %) ; l’Ouest (15 %) ; le Sud (64 %). En vue de faire face à cette situation déficitaire, la CWA conseille vivement à la population de faire l’acquisition de réservoirs d’eau. Selon ses prévisions, ce n’est qu’en janvier que Maurice bénéficiera de grosses averses permettant d’améliorer les réserves en eau. « Le niveau des réserves en surface et souterraines est en train de baisser », a fait ressortir Prem Saddul, Chairman de la CWA.
Selon les données, Mare-aux-Vacoas est pour l’instant rempli à 67,7 % ; La Nicolière (63,5 %), Piton du Milieu (50,8 %), La Ferme (41,8 %), Mare Longue (53,5 %) et Midlands Dam (70 %). Par ailleurs, l’état des rivières est également affecté : Grande Rivière Nord-Ouest (65 %). Rivière-du-Poste (80 %), La rivière Mont Blanc (35 %) et Grande Rivière Sud Est (20 %). S’agissant des nappes souterraines : Hollyrood (64 %) ; Pierrefonds (40 %) ; Morc. St André (56 %) ; Trois Boutiques (78 %) ; Yémen (49 %) et Bel-Air Caroline (95 %).
« Nous allons gérer la situation afin de ne pas connaître la même situation que l’année dernière », a tenu à rassurer Prem Saddul. La CWA semble avoir tiré bonne leçon de l’épisode de sécheresse qu’a connue l’île récemment. D’ailleurs « on est paré à faire face à une telle situation ». « Nous distribuons pour l’instant l’eau assez confortablement », soutient M. Munbauhal, Deputy General Manager de la CWA. La CWA limite au minimum la distribution de l’eau afin que les Mauriciens puissent en avoir pour leurs besoins quotidiens.
Par ailleurs, la CWA recommande vivement à la population d’utiliser l’eau selon « ses besoins et non ses désirs » afin d’éviter tout gaspillage de cette ressource précieuse. « En lavant sa voiture à l’aide d’un tuyau d’arrosage, on utilise entre 125-150 litres d’eau. Mais si on le fait en utilisant un seau, on ne se sert que de 20 à 30 litres », soutient le Chairman de la CWA. Prem Saddul recommande aux Mauriciens d’être raisonnables lors du grand nettoyage dans le cadre de la fête Divali et de s’y prendre 3 à 5 jours en avance.
La CWA en appelle à l’action citoyenne en attendant la saison des grosses pluies.