Photo illustration

Lire à dire distance et en temps réel la consommation d’eau potable des abonnés de la Central Water Authority (CWA) à Rose-Hill. C’est le projet pilote que caresse actuellement ce corps étatique pour les habitants de la localité. Avec un tel système, la CWA n’aura pas besoin que les Meter Readers se déplacent au domicile des abonnés pour vérifier les compteurs avant de déposer la facture.

Baptisé Intelligent District Meters and Other Sensors for Rose-Hill Pilot Project, il vise également à détecter des éventuels cas de fuite sur le réseau et traquer éventuellement ceux qui font des connexions illégales.

Un exercice d’appel d’offres pour la réalisation de ce projet vient d’être lancé. Une première rencontre avec les soumissionnaires est prévue pour le mois prochain. Ceux qui seront éligibles pour participer à cet exercice devraient nécessairement avoir cinq ans d’expérience dans le domaine. Ils ne devraient pas, non plus, figurer sur la liste rouge de la Banque mondiale, de l’African Development Bank ou d’autres instances internationales. Les compteurs intelligents seront reliés avec le Rose-Hill Service Réservoir.