Les restrictions d’utilisation de l’eau potable pour le lavage de voitures, de cours et l’arrosage de pelouse sont levées. Cette décision intervient à la suite d’une réunion hier des différentes autorités concernées, présidée par le Deputy Prime Minister Rashid Beebeejaun. Par ailleurs, à partir de ce week-end, le Plateau central sera approvisionné en eau deux fois par jour.
Les officiers de la Central Water Authority (CWA), de la Water Resources Unit et des parties prenantes comme le centre de météorologie de Vacoas ont passé en revue la situation de l’eau à Maurice. Selon les dernières observations et données, une confortable amélioration a été notée au niveau du stockage en eau à la fois dans les réservoirs et sous la surface : captages souterrains, nappes phréatiques, entre autres. À la CWA, on explique que cela est dû à deux facteurs : la bonne pluviométrie enregistrée en mars et en avril et les différentes mesures initiées par la CWA, comme la déviation des eaux des rivières, l’installation de pressure filters dans les endroits stratégiques, entre autres. Mare-aux-Vacoas, le principal réservoir de l’île, est rempli à plus de 77 %, cela plusieurs mois après avoir été déficitaire en eau. En février, on se souvient que le réservoir peinait à dépasser les 30 % de sa capacité. Avec cette bonne nouvelle, les autorités ont décidé d’assouplir le régime de distribution d’eau à deux fois par jour, soit le matin et l’après-midi, pour les régions du Plateau central : Forest-Side, Curepipe, Eau-Coulée, Phoenix, Vacoas, Quartier-Militaire, St-Pierre, Moka — pendant environ 24 mois, ces régions ont été approvisionnées une seule fois par jour. Toutefois, la durée d’approvisionnement ainsi que les horaires n’ont pas encore été définis car la CWA conduit des tests sur son réseau. D’ici à vendredi, assure Bishek Narain, responsable de communication de la CWA, ces informations devraient être disponibles.
Par ailleurs, les restrictions concernant l’arrosage de pelouse et le lavage de voitures et de cours ont été levées. À ce sujet, le responsable de communication de la CWA précise toutefois que les restrictions pour le lavage des véhicules ont été enlevées à condition d’utiliser des appareils écologiques, respectant les normes environnementales. « Nous continuons à faire appel à la population pour qu’elle utilise l’eau de manière judicieuse afin d’éviter de retomber dans la période rouge dans laquelle nous étions », prévient Bishek Narain, qui, au nom de la CWA, tient à exprimer sa gratitude envers les partenaires et la population pour leur indulgence, leur compréhension et leur coopération. Car, avec les grosses pluies d’été qui sont arrivées tardivement, les autorités ont dû prévoir un stock d’eau pour le pays jusqu’à février, explique notre interlocuteur.
Le changement climatique a en effet été longuement discuté durant cette réunion présidée par la Deputy Prime Minister pour passer en revue la situation de l’eau. Deux éléments ont été pris en considération : la tendance de la pluviosité à travers le pays, qui a évolué au fil des années, qui fait que l’Est par exemple est de plus en plus arrosé ou encore l’arrivée tardive des pluies d’été.