Les habitants de la capitale peuvent espérer ne plus souffrir des fréquentes coupures d’eau. En effet, la nouvelle station d’épuration des eaux à Pailles, dont les travaux ont démarré en juillet 2013, et dont le projet est estimé à quelque Rs 726 M, devrait entrer en opération d’ici avril 2015. Selon la Central Water Authority (CWA), la nouvelle station « devrait permettre de remédier au problème de coupure d’eau à 100 % dans la capitale ». De 50 millions de litres d’eau, la capacité de production du centre devrait passer à Rs 80 millions. Quant aux autres régions affectées par les coupures d’eau, d’autres projets, indique-t-on, sont prévus dans le futur.
« Avec la station existante, en période de grosses averses, les filtres sont obstrués assez rapidement et il faut alors les nettoyer, ce qui prend du temps. De fait, la capacité du centre à traiter l’eau devient limitée », explique Sheiland Maloo, Project Manager du groupe Sotravic, qui avec le groupe Berlin Wasser assure les travaux à Pailles. De son côté, le porte-parole de la compagnie Gibbs, qui supervise les travaux, fait ressortir que la station existante à Pailles fonctionne selon un système de slow sand filter. « Le centre a été construit il y a très longtemps par des Français. Par la suite, une nouvelle station a été conçue par les Anglais dans les années 1980. Maintenant, avec cette nouvelle station, on pourra produire plus d’eau pour la région de Port-Louis. La station a été conçue pour pouvoir être opérationnelle même par temps de grosses averses, quand il y a plus de boue ». Ce qui n’est pas le cas en ce moment. En effet, de la douzaine de bassins de traitement des eaux qui proviennent de la rivière Grande-Rivière-Nord-Ouest à travers deux kilomètres de tuyaux, trois subissent actuellement des travaux de maintenance suite aux averses ayant entraîné des matières issues des rivières et ayant obstrué les filtres.