La Central Water Authority (CWA) poursuit avec les travaux de réparation et le remplacement d’anciens tuyaux défectueux. Récemment, l’organisme a donné son feu vert pour la réalisation de quatre projets majeurs en vue d’améliorer la fourniture d’eau, et ce au coût d’un demi-milliard de roupies. Trois endroits sont concernés, à savoir Rose-Hill, L’Aventure et Plaine-Magnien. Plus de 6 000 abonnés bénéficieront d’un meilleur approvisionnement dès l’achèvement des projets.

Selon Yousouf Ismael, General Manager de la CWA, ces conduites sont souvent endommagées et causent des interruptions fréquentes de la fourniture d’eau dans diverses régions. Sans compter les nombreuses fuites liées aux vieux tuyaux recensés par la CWA. « Cela représente un énorme manque à gagner pour nous, au niveau des ressources et sur le plan financier. Il est donc primordial de remplacer ces conduites, qui perturbent l’approvisionnement en eau dans les régions », précise-t-il. Il ajoute que des travaux permettront de réduire l’“unaccounted water”, augmenteront le débit d’eau et assureront un approvisionnement avec un minimum d’interruptions. Il souligne que le remplacement des tuyaux permettra d’augmenter le volume d’eau distribué, comparé aux tuyaux existants, augmentant par la même occasion les heures de distribution dans ces régions.

À Rose-Hill, deux contrats ont été alloués pour des projets, dont le coût s’élève à Rs 350 millions. En effet, la CWA procédera au remplacement d’un ancien tuyau défectueux par un nouveau mesurant 30 km. Des travaux de connexion domestique et de réintégration seront également entamés. Les travaux ont démarré et devront être achevés en juin 2019.

« Quelque 4 705 abonnés sont concernés par ces projets. Ce sont les habitants des rues Père Laval, Révérend Lebrun, Malartic, Hugnin, Maurice Curé, Labourdonnais, Boundary, Ducan Taylor et Vandermesch qui sont les plus concernés. De plus, la CWA procédera au remplacement de 600 compteurs défectueux », explique un responsable de la CWA. À noter que le réseau sera connecté au Bagatelle Dam. Les heures de ravitaillement, qui sont actuellement de 11 heures par jour, devraient passer à 24 heures lorsque la Bagatelle Water Treatment Plant sera opérationnelle, en décembre prochain.

Améliorer la fourniture d’eau à L’Aventure, réduire le niveau d’eau non facturée dans le système et éliminer progressivement l’ancien réseau de distribution d’amiante-ciment existant dans les zones mentionnées… C’est dans cette optique que la CWA démarrera bientôt des travaux dans le nord. Des travaux de tuyautage, mesurant jusqu’à 9,2 km, sont aussi attendus. Les travaux devront démarrer incessamment et devront prendre fin en novembre prochain. Un total de 825 abonnés, habitant entre autres à Route Royal, L’Aventure, Ramlochun Lane, Lakha Lane, Shivala Road 1 & 2, Jankee Road, Village Hall Lane, Dada Bundhoo Lane et à Ragoobar Road sont concernés par ces projets de développement. Ces travaux devront coûter Rs 95 millions à l’État.

Concernant le sud, c’est Plaine-Magnien qui connaîtra des développements, avec 5,7 km de tuyaux qui seront installés, remplaçant ainsi les anciens, qui sont défectueux. La CWA procédera également à des travaux de connexion domestique et de réintégration. Le coût des travaux s’élève à Rs 88 millions.

À l’issue de ces travaux, les heures d’approvisionnement passeront à 18 heures sur les zones élevées et à 24 heures sur les autres zones de Plaine-Magnien. Environ 800 abonnés sont concernés par les projets. « L’amélioration de l’approvisionnement en eau est prévue principalement à Cité Balance, Route Mamou, Cité Mon Désert, Camp Carol et Kenya. Par ailleurs, les heures d’approvisionnement devraient augmenter jusqu’à 24 heures. L’eau excédentaire provenant de la source peut être détournée vers Mahébourg, passant par le réservoir Mon Desert Service », affirme-t-on dans les milieux concernés.

Par ailleurs, la CWA a fait l’acquisition d’un nouveau filtre à pression. L’installation est en cours à Mon Loisir Rouillard et le nouveau filtre devrait être opérationnel en fin de semaine. Selon un responsable de la CWA, le filtre a une capacité de production de 2 000 m3 par jour. Il permettra de desservir plusieurs endroits de la région, à savoir Petit-Raffray, Cap-Malheureux, Bain-Boeuf, Pereybère, Grand-Baie et Vale.