La PME C&Y Afford Wear fabrique des vêtements depuis une dizaine d’années. Si le parcours aura été difficile, la petite compagnie de Nishi et Vijesh Boyjonauth aura néanmoins su se faire une place dans le secteur. Au point que l’entreprise familiale fera d’ailleurs bientôt peau neuve à Clairfonds, Phoenix, là où tout a commencé. Rencontre avec Nishi Boyjonauth, cheville ouvrière de cette PME…
Il y a une dizaine d’années, Nishi Boyjonauth et son époux, Vijesh, prennent conscience de l’impact du tourisme à Maurice. Dès lors, ils décident de mettre leur passion à profit pour monter une entreprise qui s’adonnera à la fabrication de vêtements haut de gamme en lin avec, en ligne de mire, le marché touristique. « À l’époque, le marché touristique était en plein essor. J’ai alors pensé à cette compagnie car mon mari et moi connaissions déjà les ficelles du métier. Pour garantir le succès de notre entreprise, j’ai voulu proposer de la qualité à travers un produit en lin qui montre un savoir-faire excellent. Nous avons ainsi ouvert notre usine à Clairfonds et avons employé quelques personnes pour nos commandes », explique Nishi Boyjonauth avec beaucoup d’émotions, avant d’ajouter qu’elle maîtrise depuis longtemps ce savoir-faire dans le domaine des affaires. En effet, la jeune femme détient un diplôme en Fashion and Design et ses compétences, dit-elle, lui ont vite permis de conquérir l’industrie textile et de se faire un nom au niveau des vêtements haut de gamme en lin, métier alors très rare à Maurice à l’époque, avec des matières premières qu’elle fait venir de pays asiatiques.
L’affaire perd néanmoins de son éclat quelques années plus tard en raison d’une économie plus faible. Nishi Boyjonauth comprend alors qu’elle doit se diversifier pour empêcher le navire de couler : « Nous avons connu une grosse baisse quelques années après avoir lancé notre compagnie.
L’économie n’était pas en notre faveur. Nous avons connu des moments plutôt bas à cette période. Pour éviter le pire, nous avons donc pris la décision de nous diversifier afin de proposer plus de produits. » C&Y Afford Wear prend ainsi un tournant et propose des vêtements pour la maison ainsi que des uniformes, que ce soit pour l’école ou pour les entreprises. Grâce à ce coup de maître, le couple parvient à renouer avec le succès des premières années et déborde de commandes. « Nous avons commencé par proposer des uniformes d’école puis des vêtements de maison, des serviettes pour les hôtels, etc. Les contrats se sont enchaînés », poursuit Nishi. Aujourd’hui, le couple produit, pour les plus gros clients, jusqu’à 7 000 produits, qu’ils livrent alors en plusieurs fois. Le couple ne nous cache pas qu’ils sont, depuis plusieurs mois, constamment en “pick season”.
Une expertise de qualité
Le couple Boyjonauth se dit « fier » de son parcours, mais surtout de la bonne réputation qu’il a réussi à tisser durant ces dernières années. Le professionnalisme fait partie des qualités qui, selon eux, font la réussite de C&Y Afford Wear. « Ces dernières années, nous nous sommes dotés de nouvelles machines afin de fabriquer nos propres tissus en coton, et ce dans des couleurs et imprimés de notre choix. Grâce à cette technique, nous avons la possibilité de créer tout ce que veut le client et de le combler », soutient Vijesh avec fierté. Pour aller jusqu’au bout du professionnalisme, tous deux effectuent des tests en laboratoire afin d’évaluer la qualité du tissu, soit la tenue de la teinture et du tissu lui-même sur le long terme. « En fabriquant nos tissus, nous prenons soin de veiller à ce qu’ils ne se déforment pas dans les machines et qu’ils ne déteindront pas avec le temps », expliquent les entrepreneurs.
Nishi Boyjonauth est passionnée par son métier et est toujours à l’écoute de ses clients. « Je ne fais pas que réaliser leur commande, mais je prends le temps de les conseiller, de prendre en compte tous les éléments demandés. Et je propose également des modèles plus modernes, sortant du style classique, généralement commandé par les entreprises. » Cet objectif de toujours satisfaire le client leur a d’ailleurs permis d’obtenir, en 2011, l’Award du meilleur entrepreneur. Aujourd’hui, C&Y Afford Wear confectionne des vêtements et importe des fils, notamment de l’Inde et de Chine, car non seulement le coût de ces matériaux s’avère plus abordable dans ces pays, mais certains fils ne sont également pas disponibles à Maurice.
Dans le sillage de leur succès, l’entreprise des Boyjonauth étend désormais ses services sur l’exportation. Pour le moment, elle exporte des vêtements à La Réunion et aux Seychelles, des clients réguliers avec lesquels Nishi Boyjonauth n’a pas eu de mal à décrocher des contrats. Dans les années à venir, son époux et elle souhaiteraient exporter leurs produits dans davantage de pays, et ce grâce à l’expansion de l’usine, qui ne devrait pas tarder. « Avec une usine plus grande, nous pourrons produire plus et accepter plus de contrats, ce qui nous permettrait parallèlement de créer plus d’emplois dans le futur », affirme Nishi Boyjonauth. À ce jour, son entreprise compte entre 20 et 30 employés et fait appel à des sous-employés lors des saisons rudes.