L’opérateur téléphonique Emtel a été victime de piratage informatique, qui aurait fait perdre à la compagnie environ Rs 1,2 million. Ce sont des cybercriminels opérant en Guinée qui seraient derrière ce coup. Le jeudi 6 avril, entre 1h et 11h du matin, environ 4 900 appels téléphoniques, d’une durée de 82 000 minutes, ont été répertoriés sur le registre de la compagnie. Le coût s’élève à 30 000 euros. Dans une déposition consignée à la Cybercrime Unit du CCID, un responsable d’Emtel a déclaré que suite à ces appels, leur Fraud Management System s’est déclenché, ce qui arrive quand un nombre élevé d’appels internationaux sont effectués dans une région en particulier. Selon nos informations, les cyberpirates ont pu contourner la sécurité du système par Internet pour avoir accès au réseau d’Emtel. L’opérateur téléphonique doit maintenant s’acquitter de Rs 1,2 M auprès d’une compagnie de télécommunication belge, qui assure le relais des appels internationaux pour le réseau d’Emtel.
La police analyse les communications et autres détails fournis par le plaignant. Les hommes de l’ACP Devanand Reekoye examineront les appareils informatiques d’Emtel si cela s’avère nécessaire. D’ailleurs, ils sont déjà en présence de certaines IP address qui pourraient permettre de remonter jusqu’aux pirates informatiques. Les Casernes centrales n’écartent pas la possibilité de solliciter l’aide d’Interpol dans cette affaire.