Le bâtiment abritant le Correctional Youth Centre (CYC), service pénitencier destiné aux jeunes délinquants, se trouvant à Barkly et qui est dirigé par les Mauritius Prisons Services (MPS), a reçu hier la visite du ministre de la Fonction publique Alain Wong, et ce dans le cadre de l’inauguration d’un tout nouveau comptoir de réception et d’une salle d’attente en ces lieux. Dans son discours, Alain Wong a rappelé que la prison est également « un endroit de réhabilitation, de réinsertion et de valorisation de ceux qui ont commis des erreurs ». Il devait dès lors souligner le souhait de son ministère de « relooker les différents services » tombant sous sa responsabilité. Et donc, cette remise à niveau des services de « customer care » au CYC.
Après la visite du ministre de l’Agriculture Mahen Seeruttun à la prison de Richelieu fin juillet dernier, c’était au tour du ministre de la Fonction publique, Alain Wong, de rendre visite aux jeunes détenus du CYC. L’occasion s’est présentée hier matin à Barkly. Accueilli par le CP Jean Bruneau, entouré des principaux techniciens du service pénitencier, le ministre a procédé à l’inauguration d’un nouveau comptoir de réception et d’une salle d’attente en ces lieux. La réalisation de ce projet s’insère dans le cadre d’une aide financière gratifiée par ce ministère aux départements du service public, et ce au coût de Rs 396 416.
Dans son intervention, le ministre Wong devait souligner le caractère important de soigner le service aux clients et ceux concernés, et donc ici aux jeunes du CYC et à leurs parents, qui viennent leur rendre visite régulièrement. « Aucun organisme ne peut se permettre d’échouer en ce qu’il s’agit du service aux clients », a déclaré Alain Wong. « Nous sommes conscients des changements réguliers qui affectent la gestion des différents services. De fait, il est attendu que nos prestations soient à la hauteur. Ce n’est un secret pour personne que la qualité du service joue beaucoup dans la perception auprès du public et donc de ceux qui feront usage de ces services. »
Pour sa part, le CP Jean Bruneau n’a pas manqué de lancer : « Grâce à l’Improvement of Counter/Customer Service Scheme, le CYC a pu voir se concrétiser ce projet d’un nouveau comptoir de réception et d’une salle d’attente. Cette démarche est un élément clé dans la stratégie gouvernementale en vue d’encourager les officiers et employés du secteur public à développer une approche qui se centre davantage sur les clients, autrement dit le public. »
Ce nouveau comptoir et cette salle d’attente du CYC permettront ainsi un meilleur flux des parents et proches qui rendent visite régulièrement aux jeunes qui s’y trouvent détenus : « Nous allons désormais pouvoir offrir un service non-stop, même durant la pause déjeuner », a souligné le CP Bruneau. « De plus, avec la provision d’un espace d’attente et de panneaux de signalisations plus clairs, cela aidera certainement à assainir l’atmosphère pour ceux et celles qui utilisent ce service. »
Pour sa part, Alain Wong devait aussi rappeler, dans son discours, qu’il était de son devoir « de venir en aide à un département public tel que la prison ». Il poursuit : « S’il est resté collé dans la perception du public que la prison est uniquement un endroit où on y envoie ceux et celles qui ont fauté, désormais, avec la nouvelle politique adoptée, il faut surtout voir en la prison également un endroit où l’accent et les efforts sont consentis sur la réhabilitation, la réinsertion et la valorisation de ceux qui ont commis des erreurs. » Jean Bruneau n’a pas oublié d’inclure ses officiers dans le processus : « Cette opération de “relooking” aidera aussi les officiers à évoluer dans un environnement plus sain. »