Le Français Gérard Pegon (52 ans), expert international de l’Union cycliste internationale (UCI), anime un stage de niveau 1 pour entraîneurs au complexe sportif de Vacoas depuis jeudi dernier et ce jusqu’à mercredi. Cette formation qui se tient sous l’égide de la Solidarité Olympique (SO) est suivie par 19 stagiaires mauciciens.
Le président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, a spécifié que le cyclisme à Maurice attire de plus en plus de jeunes et que ce potentiel doit être pris en charge. « Si nous voulons atteindre notre objectif principal qui est d’aller vers le haut niveau. C’est dans cette perspective que le COM a répondu favorablement à la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) pour la formation des entraîneurs avec le soutien indéfectible et financier de la Solidarité Olympique que nous remercions chaleureusement. Nous souhaitons la bienvenue à l’expert Gérard Pegon et nous lui sommes très reconnaissants de partager ses connaissances. Les stagiaires devront faire de leur mieux pour tirer profit de ses compétences », indique-t-il lors de l’ouverture du stage jeudi dernier à Vacoas.
Le président de la Fédération Mauricienne de Cyclisme, Hervé Flore est pour sa part heureux d’avoir lancer ce cours. « Il permettra de perfectionner les connaissances de nos entraîneurs qui mettront ensuite tout en oeuvre pour former de nouveaux cyclistes. Il est impératif de trouver de nouveaux talents pour alimenter la sélection nationale. Je tiens à remercier le COM et la SO d’avoir accepté de parrainer ce cours », explique-t-il. Il soutient, « Je lance un appel au calme. Nous sortons d’une année mouvementée lors de laquelle certains ont souhaité s’éloigner mais je tiens à leur dire merci d’être restés dans le cyclisme pour aider à la formation des jeunes. »
L’expert Gérard Pegon s’est dit enthousiasmé à l’idée de travailler avec les stagiaires mauriciens. « C’est toujours un plaisir pour moi d’animer un stage et de partager mes connaissances. Je me suis renseigné sur le cyclisme mauricien et je constate qu’il y a de bons résultats notamment dans des compétitions telles que les Jeux d’Afrique, les Jeux des Îles de l’Océan Indien. C’est très positif. Nous vivrons sept jours très riches avec un programme comprenant une partie théorique et pratique. Je veux partir avec le sentiment du travail accompli », fait-il ressortir.
Il est à noter que Gérard Pegon conduit ce type de formation depuis 25 ans. Il connaît bien le continent Africain pour avoir formé des entraîneurs dans de nombreux pays. « J’ai dirigé mon premier stage en Algérie en 1989. J’ai également eu une carrière de cycliste amateur pendant près d’une douzaine d’années avant de suivre une formation pour devenir enseignant d’éducation physique et sportive. J’occupais le poste de conseiller technique régional dans le Languedoc-Roussillon jusqu’à la fin de l’année dernière. La Fédération Française de Cyclisme pour laquelle je travaille m’a fait savoir que j’aurai bientôt des responsabilités au niveau national. J’ai également encadré des sélections et préparé des cyclistes pour de grands évènements », souligne-t-il.
Il a notamment été encadreur de l’équipe de France junior de cyclisme et assistant-entraîneur de l’équipe de France de VTT cross-country. À titre d’information, l’UCI lui a donné comme mission de repérer des coureurs de bon niveau dans les différents pays qu’il visite et de les aider en les recommandant pour des bourses pour des stages au Centre mondial de Cyclisme à Aigle en Suisse.