Le leader de la sélection mauricienne, Yannick Lincoln, a remporté dimanche dernier son sixième Tour de Maurice, après ceux de 2005, 2007, 2011, 2012 et 2013.  L’année dernière, il s’était imposé avec sept minutes d’avance mais cette fois-ci, il a eu beaucoup plus de mal, s’imposant avec la manière, ne comptant que trois secondes d’avance sur son plus proche poursuivant, le Sud-Africain de la Gilles Team, James Tennent. Au classement final, Lincoln termine avec 14h09 :13. « C’est un énorme soulagement pour moi à l’arrivée. Le Tour était dur. Je suis très content d’avoir été sacré et je tiens à remercier mes coéquipiers de la sélection qui ont roulé comme un seul homme pour me permettre d’atteindre mes objectifs ».  L’on retiendra bien évidemment la belle performance des autres Mauriciens, plus précisément Steward Pharmasse (FFSC-KFC), vainqueur de deux étapes sur le Tour, dont la dernière lors de l’ultime journée. Il a ainsi passé la ligne d’arrivée au Plaza (Rose-Hill) en 2h29:38 devançant au sprint Ian Pienaar (meilleur jeune), Yannick Lincoln et James Tennent. Le champion de Maurice a été tout simplement fantastique tout au long de la compétition. Il s’est aussi offert le luxe de gagner le maillot du meilleur grimpeur. Son coéquipier Thierry David a également été à l’honneur, lui qui a conservé son maillot rush (meilleur sprinteur), acquis l’année dernière.
 
Le Top
Yannick Lincoln, une 6e de folie

Yannick Lincoln (31 ans) est entré un peu plus dans l’histoire du cyclisme mauricien en remportant une sixième consécration sur le Tour de Maurice après ceux de 2005, 2007, 2011, 2012, 2013. Une 6e de folie pour le leader de la sélection mauricienne qui, contrairement à l’année dernière, ne s’est pas imposé dans un fauteuil. Il a dû cravacher dur pour garder son maillot jaune, notamment lors de la 7e et dernière étape. Au final, il l’emportera avec seulement trois secondes d’avance sur le Sud-Africain James Tennent (Gilles Team). Yannick Lincoln est en train de construire sa légende. Compétiteur dans l’âme, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, s’imposant désormais dans la durée. Avant lui, personne n’avait remporté quatre éditions successives du Tour. Un record absolu. Comment passer sous silence la performance de Sébastien Tyack, maillot jaune à l’issue de la permière étape (le contre-la-montre par équipes), lui qui a largement contribué au succès de Lincoln. Chapeau à la sélection de Maurice, composée aussi de Mike Chong Chin, Michael Khedoo et Jordan Lebon qui ont tout donné pour que leur leader soit sacré.