La mayonnaise monte petit à petit autour du Tour de Maurice 2016, qui se tiendra du 24 au 28 août et qui sera la 35e édition de la course. L’état-major de la Fédératiion mauricienne de cyclisme (FMC), avec le président Lawrence Wong, la secrétaire et directrice du Tour, Caroline Le Blanc, et José Achille, entraîneur national, ont présenté le parcours de l’épreuve phare du calendrier, qui a connu un gros coup de lifting cette année.
Hier, au siège de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), qui sera encore une fois le principal partenaire de la course, les trois intervenants ont présenté la nouvelle version du Tour de Maurice sous toutes ses coutures. À titre d’exemple, chaque étape a connu un relooking, dont la dernière.
« Nous avons voulu innover pour que le maximum de monde puisse en profiter », lance Lawrence Wong. En effet, la course se déplacera, contrairement aux années précédentes, vers le sud de l’île. Les coureurs devront parcourir une étape en ligne longue de 62, 8 km, entre Rivière des Créoles et l’hôtel Le Paradis. « Nous avons décidé de sortir des sentiers battus, et d’exporter le Tour vers le sud du pays. »
Cette dernière étape abritera également un fun ride, sur le même parcours. « Cela permettra aux amoureux du vélo de se rencontrer au cours d’une journée aussi importante que la dernière étape du Tour », explique encore Lawrence Wong.
Cela dit, certains paramètres seront mis en place. D’une place, ce sera une levée de fonds pour la FMC. D’autre part, les coureurs du dimanche prendront le départ deux heures avant les participants du Tour de Maurice.
Ensuite, le Tour de Maurice 2016 verra, pour la première fois, deux arrivées au sommet. La première, vendredi après-midi, après 78 km de route entre La Chaumière et la Rhumerie de Chamarel, la deuxième, samedi, pour l’étape reine, après près de 120 km de course, entre le rond-point Quai D, un passage dans le nord de l’ile, puis par Verdun, le sud et une arrivée à Grand Bassin.
« Ces deux arrivées au sommet sont prévues pour éviter que les éventuels vainqueurs ne perdent pas leur avance sur une portion trop plate du parcours par la suite », explique José Achille.
Comme chaque année, on retrouve le fameux contre-la-montre, qui sera long, cette année, de 13 km, « pour permettre des écarts », selon l’organisation. Par contre, le tracé, relativement court, a été ramené à 13 km pour des raisons techniques et pratiques. « Il s’agit là de récupération et règlements UCI », laisse entendre Jean-Philippe Lagane. Les coureurs prendront le départ au Holiday Inn, près de l’aéroport, pour arriver devant Omnicane, qui se retrouve cette année au rang de sponsor de la course.
Les deux premières étapes, mercredi et jeudi, seront longues d’une centaine de kilomètes chacune. Cette année, la présentation des coureurs se fera juste avant la première étape, qui verra les coureurs parcourir les routes du nord, à la mairie de Port-Louis, sponsor du Tour depuis de nombreuses années déjà. La deuxième journée verra les coureurs prendre le départ à Inicia, à Curepipe, alors qu’ils se disputeront l’arrivée au stade George V.
« On reprend un peu le même schéma pour les deux premières étapes. En tout cas, le Tour, cette année, sera propice au spectacle. »