Ce matin, les coureurs devaient s’élancer pour l’étape reine du 30e Tour de Maurice. Longue de 103 km, cette course promet d’être animée, avec d’un côté le leader au général, Yannick Lincoln, de l’autre, ses poursuivants Emmanuel Chamand (VCSD) et Richard Baret (VCO-DSTV). Alors, qu’attendre de cette course qui s’annonce aussi passionnante que déterminante pour le maillot jaune ?
Dans ce Tour, la vraie surprise se nomme Emmanuel Chamand. Le coureur du VCSD a étonné son petit monde en montant au deuxième rang du classement général. Même s’il était maillot blanc l’année dernière, on ne l’attendait pas à ce niveau aussi tôt.
Alors, Chamand la menace ? Oui, parce qu’il peut compter sur les autres Réunionnais, qui sont d’une solidarité presque proverbiale. En effet, seul Jean-Denis Armand, double vainqueur d’étape, a quelque peu “trahi” son petit monde en “aidant” le Mauricien Yannnick Lincoln au cours de la troisième étape.
Mais Yannick Lincoln a ce petit quelque chose qui fait qu’il pourra résister à tout. On a toujours en mémoire la bataille épique qu’il a menée pour prendre le maillot jaune à Andrew McLean et surtout la belle résistance dont ce dernier a fait preuve.
Est-ce que le scénario sera le même cette fois ? On ne sait pas. Par contre, ce qu’on sait, c’est que Yannick Lincoln comptait aborder l’étape d’aujourd’hui avec un tout autre état d’esprit. « Avec 1’45, je respire. Mais il faudra quand même être prudent », laissait entendre encore une fois le leader au général.
Et puis, sur les 103 km de course, c’est à qui gérera ses équipiers au mieux. « Mes coéquipiers m’emmèneront au pied de la bosse dans les meilleures conditions possibles. Puis, le reste, ce sera à moi de le faire. »
Mais Lincoln, fort de son maillot jaune, devrait aussi se méfier de l’autre Réunionnais Richard Baret, qui a encore montré les crocs, mais qui n’a pas encore mordu. Lui aussi a montré que malgré ses 45 ans, il peut rester un redoutable concurrent. Mais reste à savoir si Baret pourra affronter la double difficulté de ce samedi. S’il y arrive, alors, il sera sur le podium du Tour dimanche.
On suivra aussi avec une attention particulière la lutte pour le maillot blanc. Une joute qui oppose le Mauricien Mathieu Le Blanc au Réunionnais Fabien Gauvin. Il faut souligner que le Mauricien a pris le maillot du meilleur jeune dès la première étape du Tour pour ne le perdre qu’hier. Un sursaut d’orgueil d’un côté et une confirmation pour Gauvin sont attendus de leur part.
Le Tour est donc presque joué. Mais attention… Il faudra aussi passer l’étape de dimanche, la plus courte du Tour, avec ses 72 km. Sur ce parcours, plutôt réservé aux sprinters, attendons nous à voir une arrivée groupée. Pour cette dernière étape du Tour 2011, un petit billet sur Steward Pharmasse, maillot vert à l’issue de l’étape de vendredi.